Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

7 000 congolais fuient au Burundi à cause des affrontements en RDC

7 000 congolais fuient au Burundi à cause des affrontements en RDC

Burundi

Près de 7.000 Congolais fuyant des combats entre dans la province du Sud-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), ont été accueillis au Burundi depuis trois jours.

C’est aux abords du lac Tanganyika qu’affluent depuis plusieurs jours des centaines de Congolais fuyant des combats entre l’armée et des rebelles dans l’est de la République démocratique du Congo.

“Jusqu‘à maintenant on a 6 318 réfugiés congolais qui sont ici, parmi lesquels il y a des femmes enceintes, il y a des vieillards, il y a aussi des enfants.” Déclare Bigirimana Juvenal, gouverneur de la Province de Rumonge.

La situation sécuritaire est “inquiétante” dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu, a reconnu vendredi à Kinshasa le président congolais Joseph Kabila, lors d’une conférence de presse.

Les réfugiés congolais ont pour la plupart traversé le lac Tanganyika sur des embarcations de fortune, emmenant avec eux matelas, valises, panneaux solaires, chaises ou seaux en plastique.
“Nous sommes venus et on ne sait pas où aller, nous sommes abandonnés à cause de la guerre.”

“Je me sens totalement mal et déçu de ce qui se passe dans notre pays. Nous sommes des fonctionnaires, nous sommes ici en attendant que le gouvernement remette en place les choses.”

Selon des ONG locales, bus et camions sont affrétés par le HCR en vue de l‘évacuation des premiers réfugiés congolais vers des sites de transit “où ils pourront être assisté”.

L’armée congolaise mène depuis plusieurs jours une opération contre la milice des Yakutumba (du nom d’un ex-officier de l’armée congolaise passé à la rébellion) dans la région de Fizi, à proximité du lac Tanganyika.

Mercredi, deux civils ont été tués à Baraka, dans la région de Fizi, par des obus tirés par des miliciens.

Fin septembre, la milice Yakutumba avait mené une offensive contre la ville d’Uvira, dans le Sud-Kivu, entraînant une intervention de la force onusienne en RDC.

Une autre offensive est en cours dans la province voisine du Nord-Kivu contre les rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF). Ces derniers ont intensifié leurs attaques contre les civils et les positions de l’armée depuis.

L’Est congolais est déchiré par des conflits armés depuis plus de vingt ans. Des milices locales et étrangères se battent pour le contrôle des zones riches en ressources naturelles.

Voir plus