Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

L'Ouganda expérimente des boîtes de nuit silencieuses

L'Ouganda expérimente des boîtes de nuit silencieuses

Ouganda

Cette discothèque de la capitale ougandaise, Kampala, offre une expérience sociale différente.

Plus connus comme des discothèques silencieuses ou des raves silencieuses, ce genre de clubs distribuent des casques sans fil pour permettre aux fêtards d’accéder à diverses playlists.

Les amateurs des boîtes de nuits peuvent danser toute la nuit loin en silence.

Il existe environ 10 discothèques silencieuses à Kampala même et le nombre devrait croître.

“On a commencé avec 150 casques. On devait en obtenir plus, alors nous en avons eu 300 casques, puis 30 , c’est devenu très peu, on en a alors eu 500, ceux qui est devenu juste. Maintenant, avons 800 casques. En fait, ce business fonctionne car, dans un sens, les gens passent ont un bon moment grâce à une seule chose : vous avez une relation étroite et personnelle avec la source d’où provient la musique vous écoutez. Scientifiquement, si on parle en termes biologiques, quand vous avez de la musique dans votre cerveau, elle agit sur tout le système à la fois et vous ne pouvez pas manquer d’avoir du plaisir, c’est ça la beauté de la boîte de nuit silencieuse”

Les raves silencieuses existent depuis quelques années, en commençant d’abord avec une seule chaîne de musique. Elles sont assez récentes en Ouganda et maintenant il y a plusieurs chaînes pour lesquelles des DJs différents jouent.

“Ça vous donne bien sûr un certain niveau de sentiment de solitude, mais c’est un faux sentiment car je vois l’artiste en train de jour pour moi.”

Les amateurs des boîtes de nuit silencieuses affirment que le casque peut aider à réduire le nombre de plaintes pour tapage nocturne dans les zones résidentielles, mais permet aussi aux utilisateurs d’arrêter une minute la musique pour parler ou répondre au téléphone.