Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Tropicale Anissa Bongo : le vainqueur Joseph Areruya accueilli en héros à Kigali

Tropicale Anissa Bongo : le vainqueur Joseph Areruya accueilli en héros à Kigali

Rwanda

Jeunes, adultes, enfants, autorités, …. Ce sont des milliers de Rwandais de Nyanza, Ruhango, Nyabugogo, Kiyovou et bien d’autres quartiers de Kigali qui ont fait le déplacement à l’aéroport international de Kigali cet après-midi.

Un accueil triomphal à la mesure de l’exploit réalisé par Joseph Areruya. Cet artiste du cyclisme qui, au terme de sept jours de course, a remporté haut la main la 13è édition de la Tropicale Amissa Bongo qui s’est déroulée du 15 au 21 janvier au Gabon.

Une performance réalisée après son triomphe lors du Tour du Rwanda du 12 au 19 novembre dernier. Amateur et âgé seulement de 22 ans, Joseph Areruya devient le troisième Africain à remporter l‘épreuve après l’Érythréen Natnael Berhane en 2014 et le Tunisien Rafaa Chtioui en 2015. Mais, si ces derniers ont remporté la compétition sous les couleurs des équipes étrangères, le jeune Rwandais est le premier Africain à décrocher la victoire sous les couleurs d’une équipe nationale du continent.

Il n’est pas dans une équipe structurée comme les formations professionnelles, il a été très fort mentalement et a su gérer sa course

Ce qui lui vaut aujourd’hui tant d’admiration et de respect dans l’univers du cyclisme. « Il a réalisé un numéro exceptionnel. Depuis le départ, lundi, je constate que le cyclisme africain est en pleine évolution, la victoire de ce jeune garçon en est la preuve. En plus, il n’est pas dans une équipe structurée comme les formations professionnelles, il a été très fort mentalement et a su gérer sa course. Morphologiquement et dans sa manière de courir, il me rappelle un peu le champion du monde Peter Sagan. En tout cas, il a mérité sa victoire, et je pense qu’on sera amené à entendre parler de lui à nouveau, dans quelques années, sur les plus grandes courses d’Europe », s’est réjoui Bernard Hinault, parrain de la compétition et quintuple champion du Tour de France dans les années 1980.

Ayant encore l’avenir face à lui, Areruya devrait certainement rêver grand en visant de grandes compétitions internationales. Comme le Tour de France qui n’a jamais été remporté par un coureur africain.

Voir plus