Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Répression des manifestations en RDC : la France accuse les forces de sécurité

Répression des manifestations en RDC : la France accuse les forces de sécurité

République démocratique du Congo

La France fâchée contre le pouvoir de Jopseh Kabila. En cause la répression des manifestations du 21 janvier dernier par les forces de sécurité de la RDC. Dans un communiqué rendu public ce lundi, le ministère français des affaires étrangères les forces de sécurité congolaises d’avoir abattu au moins six personnes et blessé des dizaines d’autres lors d’une manifestation contre le régime de Joseph Kabila organisée par l‘Église catholique.

“La France condamne fermement les violences perpétrées par les forces de sécurité lors des manifestations organisées le 21 janvier 2018”, a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères dans le communiqué. Ce, en appelant « au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, en commençant par le droit de manifester ».

L’Hexagone s’est également déclaré préoccupé par les violences et les menaces contre les observateurs des Nations Unies. Se disant prête à soutenir le processus électoral, la France invité les autorités congolaises à faire toute la lumière sur ces violences afin que leurs auteurs puissent être traduits en justice.

La France condamne fermement les violences perpétrées par les forces de sécurité lors des manifestations organisées le 21 janvier 2018

Le refus de Kabila de quitter le pouvoir en raison de la fin de son mandat en décembre 2016 a déclenché une série de manifestations en RDC. Des dizaines de personnes ont été tuées à Kinshasa et un peu partout dans le pays.

Le climat d’instabilité né de cette crise politique suscite des craintes d‘éclosion de la RDC, ce géant d’Afrique qui, dans les années 1990 a été le théâtre d’affrontements fratricides entre milices (surtout à l’ouest) ayant fait de ,ombreux morts et des milliers de déplacés.

Voir plus