Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : que vise le régime de Kabila en créant le poste de président du PPRD ?

RDC : que vise le régime de Kabila en créant le poste de président du PPRD ?

République démocratique du Congo

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) de Joseph Kabila en passe de connaître une grande réforme ? Oui, à en croire RFI. Selon la radio française, les membres du parti au pouvoir en République démocratique du Congo seraient en train de travailler pour modifier les statuts de leur formation politique.

Et quels devraient être les grands changements ? Selon des sources « concordantes » citées par RFI, les membres du PPRD entendent créer un poste de président du parti qui n’existe pas jusqu’ici, puisqu’il est dirigé par un secrétaire général, en la personne d’Henri Mova. Qui, alors, présidera aux destinées des jaune et bleu (couleurs du PPRD) ? Des sources indiquent que le poste devrait revenir à Joseph Kabila, actuel chef de l’Etat dont le deuxième et dernier mandat s’est achevé depuis fin 2016, d’après la constitution.

RDC: réforme en vue au sein du PPRD, parti au pouvoir

À tout fondateur, tout honneur peut-être, car c’est bien le président congolais qui avait créé ce parti en 2002. Soit un an après son arrivée au pouvoir suite à la mort de son père Laurent Désiré Kabila qui avait destitué Mobutu avec l’aide des Rwandais et des Ougandais en 1997.

Présidence du parti pourquoi faire ? Là est la grande question. Entend-il rester en politique après l‘élection présidentielle du 23 décembre 2018 ? Il est fort possible que Kabila fils continue de se rendre utile à son pays à travers le parti en influent par exemple sur le choix des membres qui devront défendre les couleurs du PPRD lors des élections ou des nominations à des institutions de la République. Lui-même aussi pourrait, en tant que président, au cas où le parti est par exemple majoritaire à l’Assemble nationale ou au Sénat, s’octroyer le poste de l’une de ces chambres parlementaires.

Autant d’hypothèses pour essayer de comprendre une réforme surprise et quasiment à la va-vite, qui plus est, dans un contexte de crise politique très aigue et au moment où Kabila semble davantage isolé sur la scène internationale.

Voir plus