Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Malawi : les ministres appelés à prier pour faire tomber la pluie

Malawi : les ministres appelés à prier pour faire tomber la pluie

Malawi

Face à une terrible sécheresse couplée au ravage des cultures de maïs par des chenilles légionnaires, le président malawite n’a plus d’autres options que d’implorer le Ciel. Et les membres de son gouvernement sont tenus d’organiser des prières.

« Notre père, qui es aux cieux, fais tomber la pluie et épargne nos cultures de la boulimie des chenilles légionnaires ». Pas étonnant qu’on entende ce genre de parole dans les églises et mosquées du Malawi durant ce week-end.

C’est en effet l’instruction qui émane du président du Malawi. Et c’est pas du vent. “Le président exhorte la communauté religieuse et tous les Malawites à prier pour de bonnes pluies et une saison productive ce vendredi, samedi et dimanche”, peut-on lire dans un communiqué de la présidence malawite rendu public ce vendredi.

Le jeu en vaut sans doute la chandelle. Tant la nature n’est pas du tout clémente avec le Malawi. Un pays d’Afrique australe qui peine à nourrir ses 18 millions d’habitants (recensement de 2016) qui pratiquent une agriculture d’autosubsistance dépendant exclusivement de la pluie. À plus forte raison, cette sécheresse est aggravée par la destruction des cultures de maïs par des chenilles légionnaires venues d’Amérique latine. Et ces bêtes ont déjà causé des ravages dans d’autres pays africains en fin 2016.

Le président exhorte la communauté religieuse et tous les Malawites à prier pour de bonnes pluies et une saison productive ce vendredi, samedi et dimanche

L’appel du président Mutharika pourrait être accueilli favorablement par tout un peuple malawite dont le taux de fréquentation des églises et des mosquées est très élevé.

Sur les médias sociaux, en revanche, l’efficacité de l’intervention divine est mise en cause par des internautes.

Les premières évaluations de destruction des cultures de maïs sont alarmantes. Selon Albert Changaya, un haut fonctionnaire du département de l’agriculture, l’infestation par la chenille légionnaire s’est étendue d’une superficie initiale de 35 000 hectares à 206 000 hectares.

Un bémol tout de même. La production de maïs du Malawi pendant la saison agricole 2016/17 a augmenté d’un tiers pour atteindre 3,2 millions de tonnes. Cet excédent a entraîné une chute des prix du maïs et a contribué à la baisse de l’inflation. Notamment au niveau des produits alimentaires représentant 50,1% du panier de l’IPC (inflation des prix à la consommation) du Malawi.

L’inflation a donc connu un petit ralentissement passant de 7,1% en décembre 2016 à 7,7% en novembre dernier, a annoncé mercredi l’Office national de la statistique. Quant à l’inflation alimentaire, elle a baissé de 4,7% à 4,3%.

Cinquième président du Malawi, Arthur Peter Mutharika est arrivé au pouvoir en 2014. Né en 1940, il est professeur de droit, expert en droit économique international et en droit constitutionnel. Il est aussi le frère cadet de l’ancien président Bingu wa Mutharika qui régna de 2004 à 2012, date de son décès.

Voir plus