Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Retro 2017 : ces footballeurs africains décédés cette année

Retro 2017 : ces footballeurs africains décédés cette année

Sport

Joueurs, entraineurs, arbitres…le monde du football africain aura été marqué cette année 2017 par la disparition de plusieurs de ses acteurs sur le continent et au-delà. Bref récapitulatif de tous ces noms qui nous quittés.

Tioté Cheick tombe sur le champ de bataille

C’est Tioté Cheick qui a ouvert les hostilités cette année. Un peu comme en 2016 avec le décès du Camerounais Patrick Ekeng en plein match de championnat en Roumanie, le joueur ivoirien a succombé le 5 juin 2017 à une crise cardiaque survenue à l’entraînement avec son club chinois du Beijing BG. Le milieu de terrain, âgé de 30 ans, avait quitté Newcastle en février dernier pour tenter l’aventure chinoise.

>>> LIRE AUSSI : Les réactions à Abidjan après la mort du footballeur Cheick Tioté

Eugène Koffi Kouamé s‘écroule en plein match

L’on portait encore le deuil de Cheick Tioté en Côte d’Ivoire, qu’un autre drame est survenu. Eugène Koffi Kouamé, un autre joueur ivoirien est décédé aussi d’un arrêt cardiaque le 10 juillet alors qu’il s’entrainait avec des amis.

>>> LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire/Foot – Un joueur pro décède lors d’un match d’entraînement

Coup de sifflet final pour Etienne Farah Kamano

Deux mois seulement après la mort de l’Ivoirien Eugène Koffi Kouamé, le monde du football guinéen a aussi souffert du décès de l’arbitre fédéral Etienne Farah Kamano. Le jeune arbitre est mort des suites d’un arrêt cardiaque au cours d’un test d’évaluation dimanche 17 septembre 2017. Ce dernier n’avait pu être ranimé malgré les premiers soins des médecins sur place et son transfert d’urgence en ambulance vers un hôpital local.

>>> LIRE AUSSI : Guinée : l’arbitre Etienne Farah Kamano meurt sur le terrain

Des anciens joueurs ont également passé l’arme à gauche cette année.

Leonard Nséké, une histoire s’envole

Le football camerounais a perdu le 16 octobre dernier l’une de ses figures emblématiques. L’ancien sélectionneur national des Lions Indomptables, Léonard Nséké âgé de 78 ans est mort des suites d’une longue maladie à Douala. C’est le seul entraineur national à avoir qualifié les Lions Indomptables à une Coupe du monde, notamment celle de 1994. Il avait par ailleurs été le capitaine de cette sélection entre 1959 et 1966.

Soulama Abdoulaye range définitivement ses gangs

L’ancien gardien de but burkinabè, Soulama Abdoulaye est décédé le 28 octobre après une longue maladie à Bobo-Dioulasso à l‘âge de 37 ans. Troisième gardien lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 1998 au Burkina, Abdoulaye Soulama a remporté la médaille d’argent à la CAN 2013 en Afrique du Sud sous les ordres du sélectionneur belge Paul Put.

Yakubu Abubakari quitte la scène

La fédération ghanéenne de football a annoncé sur les réseaux sociaux le 1er novembre, le décès à l’âge de 36 ans de l’ancien international Yakubu Abubakari. L’ex-milieu du Ghana et de l’Ajax Amsterdam faisait partie de l’effectif des Black Stars qui a qualifié le Ghana pour sa première Coupe du monde en 2006, mais n’avait pas été sélectionné pour le premier mondial de l’histoire du Ghana.

Benjamin Massing tire sa révérence

Benjamin Massing, l’un des héros du Cameroun quart-de-finaliste de la Coupe du monde 1990, est décédé samedi 9 décembre à l’âge de 55 ans à Edéa, sa ville natale, des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Il joua un rôle clé dans la défense des Lions Indomptables qui stoppa les puissantes attaques de l‘équipe nationale du football d’Argentine lors du match d’ouverture. Benjamin Massing avait évoulé au Diamant de Yaoundé, US Créteil en France et de l’Olympique de Mvolyé au Cameroun.

>>> LIRE AUSSI : Cameroun : Massing, l’un des dompteurs de Diego Maradona est décédé