Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : l'abbé Tshomba entend poursuivre l'opération « cloches », malgré les poursuites judiciaires

RDC : l'abbé Tshomba entend poursuivre l'opération « cloches », malgré les poursuites judiciaires

République démocratique du Congo

L’abbé Vincent Tshomba est poursuivi pour « tapage nocturne » par l’Union nationale des nationalistes (UNANA). D’après ce parti politique proche de la majorité présidentielle, la crise cardiaque dont souffre son secrétaire général, Pambi Yoka, serait provoquée par le vacarme causé par l’ « opération cloches ».

Le 14 décembre dernier, l’abbé Tshomba avait demandé aux responsables de paroisses de Kinshasa de faire sonner leurs cloches chaque jeudi à 21 heures pendant 15 minutes. Une manière d’appeler les populations à participer aux concerts de casseroles et de vuvuzela pour revendiquer l’application de l’accord dit de la Saint-Sylvestre et la tenue des élections crédibles et transparentes dans le meilleur délai.

>>> LIRE AUSSI : RDC : un abbé poursuivi en justice pour avoir provoqué une crise cardiaque chez un cadre du pouvoir

Conclu le 31 décembre 2016, cet accord prévoyait entre autres l’organisation de l‘élection présidentielle en décembre 2017. Mais le calendrier électoral a encore connu un glissement. Ce qui, malgré un nouveau chronogramme fixant l‘élection au 23 décembre 2018, est à l’origine de nombreuses manifestations demandant le départ du président Kabila dont le deuxième et dernier mandat avait déjà pris en fin 2016.

D’après des témoins, l’appel du prêtre est beaucoup suivi, surtout des jeunes qui n’hésitent pas à sortir dans la rue avec leurs sifflets et leurs vuvuzelas. « Même si je ne suis pas catholique, j’appuie l’initiative, car il s’agit de l’avenir du pays », explique sous couvert d’anonymat, un jeune de Matonge, un des quartiers les plus mouvementés de Kinshasa.

Et selon le président de l’UNANA, Willy Mishiki, c’est le vacarme de la première opération cloches du 14 décembre qui a provoqué une crise cardiaque chez son secrétaire général Pambi Yoka qui rentrait chez lui dans la commune de Kasa-Vubu ce jeudi soir.

C’est donc au cours de la confrontation de ce vendredi au tribunal que les avocats de l’UNANA dont Maître Franck Kalolo, signataire de la plainte, établiront un « lien de cause à effet », comme l’exige la défense.

Mais, quoi qu’il arrive, l’abbé Tshomba n’entend pas plier. Très tôt, ce matin, il a demandé aux populations et à ses collègues de poursuivre l’opération cloches jeudi prochain à la même heure. 

Voir plus