Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : l'ancien président Amadou Toumani Touré de retour d'exil dimanche ?

Mali : l'ancien président Amadou Toumani Touré de retour d'exil dimanche ?

Mali

L’information se fait de plus en plus persistante. L’ancien président malien Amadou Toumani Touré pourrait rentrer de son exil sénégalais ce dimanche même. Des rapports toujours pas confirmés de sources officielles à la présidence malienne.

À Bamako, les partisans de l’ancien chef d’Etat malien Amadou Toumani Touré, chassé du pouvoir par la junte militaire en 2012, exultent déjà. Depuis quelques jours, en effet, des proches de celui qu’on surnomme ATT annonce son retour d’exil pour ce dimanche. Son aide de camp, basé avec lui au Sénégal où il réside depuis cinq ans, a même précisé que son retour est prévu à bord d’un jet privé.

Mais pour l’heure, aucune information officielle. Même si, des sources à la présidence malienne affirment que ce retour est “plus que probable”. En effet, la venue de l’ancien chef d’Etat a plusieurs fois été annoncée dans les coulisses sans jamais être effectif.

Cette fois, cependant, on estime les enjeux assez importants pour que l’annonce soit prise au sérieux. Pour ses partisans, notamment, Amadou Toumani Touré est l’une des clés à la réconciliation nationale dans le pays.

C’est une manière, pour le président de la République, d’augmenter sa popularité auprès de la population afin d’avoir beaucoup d’électeurs à la prochaine échéance électorale. Son retour n’a rien à voir avec la réconciliation nationale, tout le problème du Mali c’est lui.

ATT est le père de la démocratie. C’est lui qui a conduit une des meilleures transitions politiques de l’Afrique francophone. Il s’apprêtait à quitter le pouvoir en organisant les élections sans désigner de dauphin, il a accepté de démissionner pour que le Mali ne soit pas divisé en 2012. Son retour au bercail va donner un nouveau visage au processus de réconciliation nationale”, affirmait Boubakar Traoré, un comédien, dans les colonnes du quotidien malien L’Indicateur du Renouveau.

D’autres y voient, à l’inverse, une stratégie politique du président Ibrahim Boubacar Kéita, à quelques mois de la présidentielle de 2018. “C’est une manière, pour le président de la République, d’augmenter sa popularité auprès de la population afin d’avoir beaucoup d’électeurs à la prochaine échéance électorale. Son retour n’a rien à voir avec la réconciliation nationale, tout le problème du Mali c’est lui”, avance de son côté Souleymane Kéita, un commerçant.

L’influence de l’ancien président sur l‘échiquier politique malien semble n’avoir pas faibli au regard de l’engouement autour de son retour. Reste toutefois à résoudre une inconnue. Avant son exil, ATT était accusé de “haute trahison”. Son retour au pays pourrait donc conduire à l’ouverture d’un procès. Mais sur cette question, également, la présidence est restée silencieuse.

Voir plus