Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libéria : Les fantômes de la guerre civile hantent les élections

Libéria : Les fantômes de la guerre civile hantent les élections

Libéria

Le spectre de la guerre continue de hanter les esprits des libériens. Critiques et inquiétudes suscitent beaucoup d’interrogations à l’approche du second tour du scrutin de la présidentielle du 26 décembre prochain.

Dekergar Duko est un jeune libérien de 25 ans, il juge les années Charles Taylor meilleures que celles passées sous le règne de la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf.

“J’aimerais vraiment que notre ancien président revienne”, affirme M. Duko, évoquant la période où celui-ci, contraint à l’exil en 2003 par la pression de la rébellion et de la communauté internationale, pouvait modifier les taux de change d’un simple message à la radio. “Au moins, nous avions la croissance”, soupire-t-il.

De nombreux habitants de la province de Bong fief de la rébellion de l’ancien président Charles Taylor, affirment aujourd’hui que leurs conditions de vie au cours de ces dernières années se sont considérablement dégradées malgré la paix dans le pays.

“Ceux qui se sont vraiment livrés à des atrocités ou ont trempé dans la guerre devraient être poursuivis. Au lieu de quoi ils ont été récompensés”, s’indigne Uriah Mitchell, directeur des programmes de Radio Gbarnga.

Pour certains, Charles Taylor faisait la guerre, mais savait soutenir le peuple. L’horreur s’est ainsi invité dans les urnes selon les habitants de la province, avec le ralliement de Prince Johnson à Georges Weah. Ce dernier, candidat aux élections présidentielles, avait été cité dans les crimes de guerre.

Quel que soit le résultat, pour bon nombre d’observateurs, cette élection tournera certainement une page de la guerre civile.

Voir plus