Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : entre 5000 et 10000 réfugiés évacués très bientôt vers les pays européens

Libye : entre 5000 et 10000 réfugiés évacués très bientôt vers les pays européens

Libye

Un gros contingent de réfugiés dits vulnérables pourrait être évacué vers des pays européens d’ici janvier 2018. Cette annonce de Roberto Mignone, représentant en Libye du haut commissariat aux réfugiés doit dans un premier temps rencontrer l’assentiment des pays tiers concernés.

En attendant, une éventuelle réaction de l’Europe, la France est depuis lundi un nouveau pays d’accueil. Le HCR espère de ce fait multiplier les évacuations des centres de détention en Libye

“Cette année, on a fait libérer déjà 1200 personnes et on a commencé récemment un processus d’envoyer les personnes au pays tiers, on a commencé en novembre. Pour le moment, on en a envoyé 100, mais cette semaine, on va en envoyer 350 et avant la fin de janvier, on pense arriver à 1000. Et dans l’année 2018, on va essayer d’envoyer les réfugiés vulnérables à des pays tiers entre 5000 et 10000, indépendant si les pays tiers en Europe, au Canada et d’autres, ils veulent les recevoir” Roberto Mignone, représentant en Libye du haut commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR)

Un peu, plus de 44.000 personnes bénéficient du statut de réfugié sur les listes du HCR, cependant pour l’organisation il en reste des milliers de personnes éligibles au statut de réfugié. Un statut crucial pour faire partir des rapatriés.

“Pour le moment, on enregistre comme réfugiés ou comme demandeurs de la condition de réfugiés les personnes qui viennent de Syrie, Irak, Palestine, Somalie, Erythrée et aussi les gens qui viennent du Soudan, surtout les gens qui viennent de Darfour et les gens qui viennent d’Ethiopie, spécialement les gens qui sont de l’ethnie Oromo. Mais on est en train de discuter avec les autorités libyennes parce que nous on veut travailler avec plus de nationalités” Roberto Mignone, représentant en Libye du Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR).

La réaction de l’Europe est attendue par le haut commissariat aux réfugiés qui avait en début du mois de décembre lancé un appel urgent pour accueillir quelque 1.300 réfugiés extrêmement vulnérables bloqués en Libye.

Voir plus