Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique centrale : vers des mesures de prévention des conflits liés à l'eau

Afrique centrale : vers des mesures de prévention des conflits liés à l'eau

Afrique

Prévenir les litiges interpersonnels, intercommunautaires ou même inter-Etats sur les questions d’eau dans la zone de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale(CEEAC). C’est le principal objectif poursuivi par une conférence qui se tient du 18 au 19 décembre à Brazzaville.

Réunis depuis hier lundi dans la capitale congolaise, des experts des États de la CEEAC mènent de multiples débats et réflexions autour de la gestion d’eau. Cet « or bleu » qui, d’après les prédictions des chercheurs du CNRS, pourrait devenir une matière bien plus précieuse que le pétrole d’ici à 50 ans. Et à l’instar du pétrole, l’eau alimente déjà des querelles à travers le monde.

La disparition progressive des ressources en eau du fait de la sécheresse suite aux effets des changements climatiques combinée à bien de facteurs humains comme l’exponentielle croissance démographique et les probables soifs léonines de certains États, pourrait aggraver ces conflits. Quitte à embraser des Nations ou sous-régions entières.

Et l’Afrique centrale n’est pas exempte de cette difficile situation. Le bassin du lac Tchad comme bien d’autres à travers le monde, est vu par des spécialistes comme une zone à risque, car 40% de la population mondiale est établie autour des bassins fluviaux.

La conférence de Brazzaville devrait donc déboucher jeudi sur des résolutions ou stratégies axées sur la prévention des conflits liés à l’eau. Mais, la volonté politique et le pragmatisme des États doivent être de mise pour éviter aux pays membres de la CEEAC un embrasement inutile à cause de l’eau.