Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Gabon : le Conseil islamique condamne "fermement" l'attaque contre deux Danois

Gabon : le Conseil islamique condamne "fermement" l'attaque contre deux Danois

Gabon

Le Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon a condamné dimanche l’attaque au couteau perpétrée contre deux Danois à Libreville par un Nigérien ayant crié “Allah Akbar” et disant agir “en représailles à la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël”.

“Le Conseil supérieur des affaires islamique du Gabon (CSAIG), unique institution de l’islam au Gabon rejette et condamne fermement de tels faits”, a déclaré lors d’une conférence de presse à la mosquée Hassan II de Libreville le président du CSAIG, l’imam Ismaël Oceni Ossa, exprimant aussi “sa solidarité aux victimes et aux familles de celles-ci”.

Samedi, deux Danois ont été blessés, dont l’un gravement, à Libreville dans une attaque au couteau perpétrée par un Nigérien disant agir en représailles à la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël – une attaque sans précédent dans ce petit pays d’Afrique centrale.

L’imam Oceni Ossa, qui a rappelé que “la pratique de l’islam qui enjoint à tout musulman de respecter la vie”, a demandé au gouvernement de “réprimer l’auteur ou les auteurs de cette agression” et il a exprimé l’“entière disponibilité pour les besoins d’enquête” du Conseil supérieur islamique.

Dimanche matin, les forces de sécurité gabonaises ont procédé à plusieurs dizaines d’arrestations à Libreville dans le cadre de l’enquête sur cette attaque, pour laquelle les autorités gabonaises n’ont pas publiquement utilisé les qualificatifs de “terroriste” ou “jihadiste”.

La communauté musulmane du Gabon est estimée, en l’absence de statistiques, à entre 5 % et 12 % de la population du pays d’environ 2 millions d’habitants. Les musulmans sont principalement des étrangers venus d’Afrique de l’Ouest.

Petit pays francophone d’Afrique centrale très majoritairement chrétien, le Gabon, où l’insécurité est réduite, n’avait encore jamais connu ce genre d’attaque dirigée contre des Occidentaux, nombreux à vivre sur place.

AFP
Voir plus