Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa élu président de l'ANC

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa élu président de l'ANC

infos

Avec 2440 voix, Cyril Ramaphosa vient de gagner la bataille de la course à la présidence du Congrès national africain (ANC) face à Nkossazana Dlamini Zuma qui aura obtenu 2261 voix. Une voie presque ouverte à la présidence de la République.

Coups de klaxons de véhicules, chants, marches, …. Les rues d’Afrique du sud sont en effervescence. Un moment qui fait penser au 11 février 1990 quand Nelson Mandela fut libéré de prison. Mais, autres temps, autres événements. Cet après-midi du 18 décembre 2017 marque l’entrée dans l’histoire de Cyril Ramaphosa. Lui qui, aux termes d’un duel électoral très serré avec l’ex-épouse de Jacob Zuma, Nkossazana Dlamini Zuma, ancienne présidente de la commission africaine vient d’occuper la première marche du podium. Et partant s’ouvrir grandement la voie qui mène à la magistrature suprême, car c’est lui qui sera le candidat du parti à la présidentielle sud-africaine de 2019.

Une élection qui s’est déroulée dans un contexte marqué par de profondes divisions au sein du parti au pouvoir et surtout par une gouvernance vacillante d’un Jacob Zuma régulièrement mis en cause dans de nombreux scandales de corruption en lien avec les Gupta, une richissime famille d’origine indienne.

Dominant la vie politique sud-africaine depuis la libération de Nelson Mandela, son fondateur, l’ANC était au bord de l’implosion du fait de ces luttes pour le leadership et de ces scandales du président Zuma. Tant l’image de l’ANC était sérieusement entamée ou écornée. « On a perdu notre rôle de meneur de la société », déclarait le 16 décembre, Cyril Ramaphosa juste avant l’ouverture de la conférence, à Johannesburg.

En postulant pour la présidence de l’ANC, l’ancien syndicaliste de 65 ans devenu un grand homme d’affaires s’est présenté à ses camarades comme cet homme providentiel capable de sauver un ANC dont l’hégémonie ets fortement menacée par d’autres partis qui lui ont déjà ravi près de trois localités à la suite des dernières élections locales.

C’est donc à cette débâcle en perspective que voudrait répondre le natif de Soweto pour redorrer le blason de l’ANC.

Mais, quelle sera désormais l’ambiance au sein du parti ? Que deviendra Jacob Zuma ? En tout cas, beaucoup de questions vu les tensions qu’il y a eu ces derniers temps Ramaphosa et Zuma.