Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : la conférence de l'ANC, mode d'emploi

Afrique du Sud : la conférence de l'ANC, mode d'emploi

Afrique du Sud

Plus de 5.200 délégués du Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis les premières élections libres de l’histoire de l’Afrique du Sud en 1994, se réunissent à partir de samedi pour choisir le successeur du président Jacob Zuma à leur tête.

Cette conférence constitue l’aboutissement de plusieurs mois d’un processus complexe qui, en privilégiant les tractations à huis clos aux réunions publiques, nourrit les soupçons, suscite de nombreux litiges et autorise toutes les surprises.

Qui vote ?

Le corps électoral de l’ANC est composé de 5.240 délégués, dont l’essentiel (90%) est composé de délégués choisis par les branches locales du parti dans les neuf provinces du pays.

Les 10% restants sont composés de représentants des Ligues des jeunes, des femmes et des anciens combattants du parti, auxquels s’ajoutent les membres de la commission exécutive nationale (NEC) et ceux des commissions exécutives provinciales.

Aux termes de la “Constitution” de l’ANC, l‘électorat est composé à parité d’hommes et de femmes.

Comment ont voté les provinces ?

Dans chaque section locale, les militants ont désigné un ou plusieurs délégués chargés de les représenter à la conférence de l’ANC et choisi un “ticket” composé des six plus hauts dirigeants du parti (président, vice-président, directeur, trésorier, secrétaire général, secrétaire général adjoint). 
Une fois apurées d‘éventuelles contestations, chaque section du parti a consigné son choix sur un document. 

Réunie en assemblée générale, chaque direction provinciale a alors procédé au dépouillement des documents et fait de celui ou celle qui a obtenu le plus grande nombre de nominations son candidat officiel à la présidence.

Selon le décompte officieux publié par les neuf provinces, le vice-président Cyril Ramaphosa est arrivé en tête avec plus de 1.800 nominations, devant l’ex-patronne de l’Union africaine (UA)  Nkosazana Dlamini Zuma, l’ancienne épouse de Jacob Zuma, qui en a recueilli plus de 1.300.

Ce résultat n’indique toutefois qu’une tendance et peut être inversé lors de la conférence, puisque chaque délégué présent à la conférence garde la liberté de voter pour qui il l’entend.

Comment se déroule la conférence ?

Les candidats à la présidence du parti seront officiellement désignés samedi, à l’ouverture de la réunion. Une seule nomination suffit pour se présenter.

Ces candidats peuvent se désister ensuite ou d’autres faire acte de candidature s’ils sont soutenus par au moins 25% des délégués réunis lors d’un vote à main levée.

Les délégués procèdent alors au vote, à huis clos, et le candidat qui obtient la majorité simple est nommé président.

Ces opérations sont supervisées par la commission électorale du parti, composée de délégués des provinces et de sa ligue des anciens combattants, et d’une entité extérieure “indépendante” mandatée par la direction du parti.

Le nouveau président clôt la conférence. Sa première grande intervention est prévue à l’occasion de l’anniversaire de la création de l’ANC, le 8 janvier prochain.

AFP

Voir plus