Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Côte d'ivoire : le défi de la transformation digitale

Côte d'ivoire : le défi de la transformation digitale

Côte d'Ivoire

Les assises de la transformation digitale en Afrique revêlent que seuls cent mille ingénieurs par an sont formés sur le continent.

Des chiffres trop peu en adéquation avec les besoins nécessaires et bien loin des cinq cent mille ingénieurs formés dans un pays tel que l’Inde. L’Afrique a besoin de plus de progammeurs de décodeurs d’experts en cybersécurité et autres spécialistes de collecte des données.

“Pour gagner cette bataille de la transformation digitale, il faut un capital humain bien formé, il faut former notre jeunesse, c’est-à-dire la couche intermédiaire, former la catégorie de technicien supérieurs qui pourront apporter des solutions et des réponses au contenu numérique africain et permettre au contient de gagner des parts de marché dans cette mission de transformation digitale” a affirmé Mohamadou diallo le président des ssises de la transformation digitale en Afrique.

Pour gagner cette bataille de la transformation digitale, il faut un capital humain bien formé, il faut former notre jeunesse, c’est-à-dire la couche intermédiaire, former la catégorie de technicien supérieurs qui pourront apporter des solutions et des réponses au contenu numérique africain et permettre au contient de

Les assises de la transformation digitale qui se tiennent à Abidjan en marge du sommet union africaine union européenne veulent faire de E-éducation une priorité et encourager les responsables des mégalopoles à intégrer le concept de villes intelligentes dans leur développement.

Le déploiement de l’infrastructure numérique serait opportunité pour simplifier la gestion des territoires et les rapprocher des citoyens.

En Côte d’Ivoire, les données en rapport au numérique vont croissant depuis 2001, selon le ministre de la communication et de l’Économie numérique Bruno Koné. le mobile money par exemple, c’est près de 25 millions d’Euros de transactions journalières.

Voir plus