Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Au Burkina Faso, Macron reconnaît "les crimes de la colonisation"

Au Burkina Faso, Macron reconnaît "les crimes de la colonisation"

Burkina Faso

Le président français a reconnu mardi que “les crimes de la colonisation européenne sont incontestables”.

Son discours devant les étudiants de l’université de Ouagadougou a duré près de 3 heures. Au Burkina Faso pour la première étape de sa tournée africaine, le président français Emmanuel Macron est revenu sur le poids de l’histoire coloniale.

“Je suis d’une génération de Français pour qui les crimes de la colonisation européenne sont incontestables et font partie de notre histoire. Je me reconnais dans les voix d’Albert Londres et d’André Gide qui ont dénoncé les milliers de morts du chemin du fer du Congo et je n’oublie pas que ces voix, alors, ont été minoritaires en France comme en Europe.”

Face à une jeunesse africaine de plus en plus sceptique quant à la présence française sur le continent, Emmanuel Macron affirme qu’il ne donnera pas de leçons de démocratie.

“Je ne vous donnerai pas de leçons, le président de la France ne devrait pas expliquer à un pays africain comment il devrait organiser sa constitution, comment il devrait organiser ses élections ou la liberté de l’opposition. Je n’attends d’ailleurs pas cela de la part d’un président africain en ce qui concerne l’Europe.”

Sur la question du franc CFA, Emmanuel Macron assure que la France accompagnera la solution trouvée par l’ensemble des présidents africains de la zone.

Le président français a aussi promis que tous les documents concernant l’assassinat du président burkinabé Thomas Sankara en 1987 seraient déclassifiés.

Voir plus