Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

La Fifa veut réguler le marché des transferts

La Fifa veut réguler le marché des transferts

FIFA

Le président de la fédération internationale de football (FIFA) veut plus de transparence dans les transferts des joueurs. Gianni Infantino souhaite donc de nouvelles règles dès l’année prochaine.

La Fifa va s’attaquer au système de transfert des joueurs. Dans l’optique d’assainir le marché et y mettre de l’ordre, le président de l’instance dirigeante du football annonce l‘étude de nouvelles règles qu’il espère voir en application dès l’année prochaine. « Nous devons être clairs, car sinon nous vivons au-dessus de nos moyens, c’est pour cette raison, nous ouvrons maintenant ce débat. Et cette discussion, je pense et j’espère que d’ici l’année prochaine nous serons en mesure de présenter un nouvel ensemble de règles qui mettront un peu plus d’ordre et de crédibilité dans le système de transfert à travers le monde, car il s’agit aussi de l’image du football dont nous parlons ici », a indiqué Gianni Infantino.

Mais le patron du football mondial ne compte pas seulement se limiter aux clubs. Les agents de joueurs seront également concernés par les changements souhaités. « Oui, nous allons réguler à nouveau le système des agents, nous devons le faire, nous devons trouver un moyen, nous devons trouver un règlement qui soit transparent, qui soit clair, c’est … je veux dire quiconque a un travail a le droit de gagner de l’argent, c’est parfait, c’est parfait, mais cela doit être fait dans un environnement réglementé et nous devons le faire », exhorte-t-il.

J'espère que d'ici l'année prochaine nous serons en mesure de présenter un nouvel ensemble de règles qui mettront un peu plus d'ordre et de crédibilité dans le système de transfert à travers le monde.

L’adoption de nouvelles règles devrait permettre plus de transparence dans les transferts, ce qui n’est pas le cas actuellement malgré le fair-play financier adopté par l’UEFA en 2010 pour empêcher les dépense excessives des clubs.