Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : le rêve jamais conté d'une enfant témoin des pires martyres

RDC : le rêve jamais conté d'une enfant témoin des pires martyres

République démocratique du Congo

À 17 ans seulement, Divine Lokango rêve déjà d’une RDC économiquement prospère, exempte de violences et respectueuse des droits humains. Un idéal à la mesure du triste quotidien de son pays.

Qui dit que les enfants ne font pas les mêmes rêves que les grandes personnes ? En tout cas, pas l’Unicef qui a placé la journée internationale des droits de l’enfant de cette année sous le thème « Prenez les commandes».

Et conformément au thème “Pour chaque enfant, des rêves”, choisi au plan local, Divine Lokango, ne s’est pas empêchée d’exprimer ses rêves en marge du défilé organisé le 20 novembre à Béni au Nord-Kivu dans le cadre de la célébration de de cette journée instituée en 1954. «Je rêve d’être une femme d’honneur, une femme forte», a-t-elle dit dans son discours, jouant le rôle de ministre provinciale de la justice du Nord-Kivu.

Une province où, comme dans bien d’autres, les enfants semblent être quotidiennement des victimes expiatoires des violences enregistrées ces 20 dernières années dans la région du fait des violences nées des conflits entre groupes rebelles d’une part et entre ces derniers et la force publique congolaise d’autre part. En 2013 par exemple, l’Unicef estimait à 2000 le nombre d’enfants utilisés dans les conflits.

L‘éducation, un atout efficace

Et comme le pays tout entier, le Nord-Kivu est aussi une région de marginalisation de la femme. « En RDC, on a toujours  pris la femme comme une machine sexuelle, comme quelqu’un qui n’est là que pour les enfants, pour la cuisine. Moi je ne partage pas cet avis, parce que nous avons le potentiel et nous pouvons le développer », déplore Divine.

C’est ce potentiel qu’elle entend utiliser pour instaurer la stabilité politique et économique dans son pays. «Je veux aussi œuvrer pour le développement de mon pays. Je rêve d’un pays, la RDC, avec une paix en permanence, une économie stable, d’un pays où les voix des femmes seront entendues, où le parlement ne sera pas composé  majoritairement que d’homme, je rêve d’une RDC féminisée», projette Devine Lokango.

Mais, des rêves qui ne peuvent se réaliser si son droit à l‘éducation est garantit, comme le recommande la déclaration universelle des droits de l’enfant de 1959. «Pour que mes rêves puissent aboutir, la chose la plus capitale que je peux  faire c’est m’instruire. Je prends mes études au sérieux, parce qu’on ne peut aller nulle part si on n’est pas instruite. Je crois que ça va me booster jusqu’à atteindre mes rêves», explique-t-elle.

Des rêves pertinents qui sont selon toute vraisemblance partagés par des millions d’enfants vulnérables à travers le monde.

Voir plus