Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : Amnesty international dénonce les explusions des populations riverianes

Nigeria : Amnesty international dénonce les explusions des populations riverianes

Nigéria

Dans un nouveau rapport à charge contre les autorités nigérianes, Amnesty International dénonce des expulsions forcées des populations riveraines de l‘État de Lagos. En détresse , ces populations environ, 30.000 personnes ont été chassées des quartiers d’Otodo-Gbame et d’Ilubirin.

11 d’entre-elles ont été illégalement tuées et au moins 17 autres ont disparus lors d’expulsions violentes des forces de sécurité. Selon, Amnesty, ces expulsions ne sont que les derniers exemples d’une pratique en cours depuis plus d’une décennie dans le pays.

“C’est important que nous publions ce rapport parce que nous devons présenter ces conclusions au gouvernement de l‘État et au monde entier pour nous assurer que le plaidoyer en faveur de ces communautés ne meurt pas, pour que les gens se joignent à nous pour dénoncer cette injustice et pour demander réparation “ Morayo Adebayo, chercheuse chez Amnesty International Nigeria.

En mars 2017, les autorités de Lagos ont déclaré que les mesures d’expulsions avaient pour objectif de protéger l’environnement. Cependant, L’ONG s’insurge également contre la force et le manque d’indemnisation ni de solution de relogement de milliers de personnes.

“Il y a eu usage illégal de la force et de la violence contre des personnes lors de ces expulsions. Il y a eu des informations selon lesquelles des acteurs de l‘État, à savoir la police et leurs représentants, seraient complices de ces expulsions” Osai Ojigho, directrice d’Amnesty International Nigeria

En dépit des plaintes des populations, le gouverneur de Lagos a indiqué que les démolitions réalisées au bord de l’eau visaient à enrayer la hausse du nombre d’enlèvements dans l’État, prétextant que les structures illégales servaient de cachette à des criminels.

Voir plus