Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Besoin de plus d'espèces dans le Delta du Nigeria pour éviter de nouveaux conflits (ministre du Pétrole)

Besoin de plus d'espèces dans le Delta du Nigeria pour éviter de nouveaux conflits (ministre du Pétrole)

Nigéria

L’investissement privé et le développement des ressources aideraient le Nigeria à résoudre une série de défis auxquels l’industrie du pétrole est confrontée.

Ce qui permettra également selon Emmanuel Ibe Kachikwu ministre nigérian du pétrole, de lutter contre les attaques militantes dans le delta du Niger.

‘‘Le pays a besoin d’argent, le développement est une chose dont le pays a besoin, la transparence est fantastique et nous devons la poursuivre, mais nous ne pouvons tout contenir nous le poursuivons parce que, finalement, les gars du Delta du Niger ne comprennent pas cela, ils veulent de l’argent sur la table.” Confie le ministre.

Des investissements sans lesquels il serait difficile d’apaiser les tensions et de développer la principale région de production pétrolière du pays.

Nous devons entamer le développement, nous devons également voir s'il existe des moyens potentiels sans accepter la responsabilité des joueurs dans ce domaine pour pouvoir remettre de l'argent sur la table.

En visite dans le Delta ce 9 novembre, le ministre du pétrole entend rencontrer des représentants des militants et d’autres parties prenantes, en vue d’entamer les négociations visant à mettre fin à la violence dont les actes qui ont fait chuter la production nationale de près d’un million de barils de pétrole par jour pourraient être destructeur sur l‘économie.

“L’actif de développement ne devrait pas souffrir parce que nous traitons un problème de transparence, le bloc pétrolier 245 a été attribué et il y a des plans de développement et ces plans de développement devraient aller de l’avant sans arrêter, tout ce qui a été mal fait et qui devrait fait selon les règles. “ Ajoute t-il.

Le patron de la production pétrolière a fait part de son intention de lancer une “feuille de route” en janvier, pour inciter les investisseurs à financer les réparations et les mises à niveau des pipelines et des dépôts pétroliers, pour attirer 1,5 milliard à 2 milliards de dollars.

Un projet auquel sont favorables des entreprises telles que Shell qui devrait poursuivre son développement de licence de prospection pétrolière (OPL) 245.

Le Nigeria a appelé à des négociations préliminaires pour renouveler les licences pétrolières détenues par Shell, Total et autres.
Les licences pour plusieurs domaines clé expirent dans deux ans et les entreprises pétrolières sont généralement réticentes à faire de gros investissements sans garanties à long terme.

M. Kachikwu à indiqué que de telles discussions pourraient être conclues au premier trimestre de l’année prochaine, bien que les négociations menées par le Département des ressources pétrolières n’aient pas encore commencé.

Voir plus