Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Côte d'Ivoire : la rencontre tant attendue entre le président ADO et Guillaume Soro a eu lieu

Côte d'Ivoire : la rencontre tant attendue entre le président ADO et Guillaume Soro a eu lieu

Côte d'Ivoire

Cela faisait plusieurs semaines maintenant que la classe politique ivoirienne scrutait à la loupe une rencontre entre le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara et le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro. Vendredi, ils ont finalement eu un tête-à-tête, dans un contexte politique toujours aussi tendu.

Ce vendredi, à l’issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Bruno Koné annonce, l’air de rien, la rencontre entre le président Ouattara et Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne. Il le sait, cette rencontre fait, depuis plusieurs jours maintenant, la Une de l’actualité ivoirienne, laissant libre cours à toute sorte de rumeurs et d’analyses.

La rumeur d’une rencontre le 29 octobre au palais présidentiel entre les deux hommes avait même été relayée sur les réseaux sociaux avant d‘être démentie par les services de communication de l’Assemblée nationale.

Alors le gouvernement veut tempérer. Il ne s’agit que d’une rencontre pour discuter des questions “d’intérêt général”. “Il ne faut pas accorder à cette rencontre une particularité autre que celle qui consiste pour deux personnalités de ce pays de se voir et puis travailler sur des questions d’intérêt général”, précise le porte-parole du gouvernement.

Il ne faut pas accorder à cette rencontre une particularité autre que celle qui consiste pour deux personnalités de ce pays de se voir et puis travailler sur des questions d’intérêt général.

À Abidjan, les observateurs de la vie politique ne le voient pourtant pas de cet œil. Il faut dire que les éléments qui ont précédé ce tête-à-tête ont tout pour lui accorder une certaine teneur. Les présumées ambitions présidentielles de Guillaume Soro pour 2020, auraient, en effet, mis le feu aux poudres dans ses relations avec ses parrains du Rassemblement des Républicains (RDR, le parti au pouvoir) depuis plusieurs mois.

Une atmosphère délétère alimentée de pics par médias interposés qui a connu une grimpée de température avec l’arrestation, début octobre, de Souleymane Kamaraté Koné, dit “Soul To Soul”, le chef du protocole du président de l’Assemblée nationale, mis en accusation dans une affaire sensible de découverte d’une cache d’armes pendant une mutinerie en mai.

En dépit de cet épisode considéré comme le dernier clou dans le cercueil dans les relations entre le président Ouattara et le président de l’Assemblée nationale, les deux hommes ont martelé qu’aucune crise ne les oppose. En marge d’un sommet à Niamey le 25 octobre, Alassane Ouattara avait affirmé qu’“il ne saurait y avoir de crise entre le président de l’Assemblée et [lui]-même”. Même discours tenu par le PAN ivoirien, quelques jours plus tôt à son retour en Côte d’Ivoire après quelques semaines d’absence.

Mais dans les QG des deux personnalités, il semble que la consigne n’ait pas été bien intégrée.

>>> LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire – Affaire des caches d’armes : le camp Soro charge le président Ouattara

Voir plus