Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Le Body-Painting : culture ancestrale

Le Body-Painting : culture ancestrale

Cameroun

Revêtir la peau avec des dessins multicolores, des formes variées et spécifiques… Du blanc et du noir, du rouge ou encore du rosée. C’est à cela que s’adonne Clovis Arnaud Keuleu. L’artiste camerounais pratique le body-painting ou peinture corporelle depuis six ans.

À Douala, la capitale économique du Cameroun où il s’est installé, Clovis Arnaud s’adonne au quotidien à un art jusqu’ici, assez peu connu du public camerounais.

Pourtant, l’homme fait partie du top 50 des meilleurs artistes de cette branche à travers le monde.

À un moment donné, j’étais tenté de m’investir dans l’univers cinématographique africain, parce que je crois qu’on manque beaucoup d’effets spéciaux, on a besoin de ce type de chose. Personnellement, je souhaite que beaucoup d’autres, beaucoup d’autres jeunes s’intéressent à ça.

Pour le Body-painter, le corps humain est fascinant, il suffit juste de le sublimer pour lui donner toute son importance. Pour des meilleurs résultats, il développe une certaine alchimie avec chacun de ses modèles.

‘‘Peindre sur les modèles a toujours été un très bel exercice pour moi, j’adore cet exercice. C’est des personnes que je rencontre dans un café, dans la rue, dans un taxi, c’est des personnes ordinaires, ce ne sont pas des personnes dévergondées à la différence de ce qu’on croit souvent, ou c’est des personnes qui te contactent. C’est une expression artistique très ancienne, qui est la première même d’ailleurs, on a toujours fait dans nos traditions, dans nos rituels, dans nos danses, c’est une contribution que j’apporte à l’univers artistique camerounais en particuliers et en Afrique en général. Confie le body-painter Clovis Arnaud Keuleu.

Ce dernier travaille sur des modèles tant masculins que féminins à la différence aujourd’hui, il a une redondance de modèles féminins dans son portfolio. Bien que la vue d’un corps tout nu, bien que coloré peut heurter la sensibilité de plus d’uns ; le body-painting reste un art de premier plan pour le mannequin Prisca Njoya qui pose pour l’artiste depuis six mois.

‘‘Oui j’ai eu l’occasion de poser nue pour Arnaud Keulion et pour Fish Eye. Oui, mes parents sont au courant de ce que je fais, ils savent que c’est mon métier, le mannequinat ça fait partie. Je crois en cet Art, mon souhait, c’est que les gens puissent comprendre l’importance de l’Art, l’importance du body-painting, l’importance de l’Art sur la peau, sur le corps humain. L’Art, ce n’est pas seulement sur les tableau

Le body-painting ou peinture corporelle est une des premières formes d’expression plastique pratiquée par l’humanité, qui connaît aujourd’hui une renaissance sous forme modernisée correspondant à l‘époque actuelle.

Au 18e, 19e et voire au début du 20 e siècle, il était le revêtement principal des guerriers, symbole de virilité et de puissance ; mais surtout, il était l’expression d’une culture, il servait à mettre en valeur les fonctions de chef, de sorcier. Il était également utilisé pour un état temporaire, tel que le deuil, ou lors de rites initiatiques. Sa fonction spirituelle est très importante. Le body-painting protégeait des mauvais esprits ou attribuait les pouvoirs de divinités à ceux qui le revêtaient.

Voir plus