Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Au Mali, les manifestations contre la force barkhane se multiplient

Au Mali, les manifestations contre la force barkhane se multiplient

Mali

Les populations de Kidal demandent le retrait de la force Barkhane.

Depuis des semaines, des manifestants à Kidal, bastion touareg dans le nord du Mali, se réunissent pour exiger le départ des militaires français de la force Barkhane , accusés de brutalité lors de leurs interventions contre des présumés djihadistes, au début du mois d’ octobre dernier. Un groupe de femmes, pour la plupart des veuves, s’est joint à la manifestation. Elles ont lancé des pierres sur les camps de la base française et de la mission onusienne au Mali. Pour ces protestataires, les forces de maintien de la paix ont perdu leur crédibilité et doivent quitter le territoire.

“Ils ne sont pas crédibles, donc ils feraient mieux de rentrer, ils arrêtent des gens ici, ils tuent des gens, ils brûlent des véhicules, et tout ça chez nous. S’il y a des terroristes ici, ce sont eux Barkhane qui sont les terroristes”

Ce n’est pas la première fois que la présence de la force Barkhane à Kidal suscite des manifestations. Dans ce contexte d’instabilité et de violence, quelques résidentes de Kidal pensent à faire oublier le chaos. C’est le cas de cette coopérative de femmes, qui s’organise pour répondre aux besoins de certaines veuves.

“Le but de l’association est d’aider les veuves et les orphelins, notre objectif principal est de les aider à tous les niveaux, l‘éducation, le logement, la nourriture, c’est pour cela que nous sommes ici”

Depuis que les forces françaises ont repoussé en 2012, les djihadistes liés à Al Qaïda, le nord du Mali demeure en proie à l’insécurité. Au moins 100.000 personnes ont fui le conflit et se sont réfugiés au Burkina Faso voisin. La nouvelle force anti-djihadiste du G5 sahel doit lancer sa première opération dès le mois prochain.

Voir plus