Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : une autre affaire de corruption touchant Jacob Zuma et les Gupta

Afrique du Sud : une autre affaire de corruption touchant Jacob Zuma et les Gupta

Afrique du Sud

Dans un communiqué rendu public ce jeudi, SAP, l‘éditeur allemand de logiciels explique que le président sud-africain et la richissime famille sont impliqués dans une affaire de corruption au sein de sa filiale sud-africaine.

Peut-être une manière de se laver de tout soupçon. Mis sous pression par des médias pour des enveloppes versées à la richissime famille Gupta, très proche du président sud-africain Zuma et soupçonnée d’avoir indûment décroché de juteux marchés publics, SAP, le plus grand éditeur européen de logiciels dit avoir « volontairement informé les autorités américaines sur l‘état actuel » de l’enquête qu’il a diligentée en interne quant aux soupçons de corruption dans sa filiale en Afrique du Sud, selon le communiqué de SAP.

« Des mesures disciplinaires ont été ouvertes à l’encontre de trois collaborateurs de la filiale sud-africaine ». Et ces agents seraient déjà suspendus d’après SAP, qui confirme que le ministère américain de la justice et le gendarme américain de la Bourse, la SEC, ont à leur tour ouvert une enquête.

Les soupçons de mauvais comportements (...) ont eu un profond impact sur nos employés, nos client et nos partenaires ainsi que sur le public sud-africain et nous nous excusons intégralement.

Selon les investigations menées en interne par SAP, des enveloppes pour un total de 94 millions de rands (près de 5,6 millions d’euros) auraient été versées à des entreprises publiques liées aux Gupta afin de s’assurer de contrats avec le groupe de logistique Transnet et la compagnie nationale d‘électricité Eskom. Ces marchés auraient rapporté 660 millions de rand à SAP (environ 40 millions d’euros). « Les soupçons de mauvais comportements (…) ont eu un profond impact sur nos employés, nos client et nos partenaires ainsi que sur le public sud-africain et nous nous excusons intégralement », a déclaré Adaire Fox-Martin, l’une des dirigeantes de SAP, citée dans le communiqué.

La famille Gupta est régulièrement pointée pour son influence présumée sur le président sud-africain Jacob Zuma, entre autres accusé d’avoir favorisé des détournements massifs de fonds publics au profit des Gupta. Des accusations que Zuma a toujours démenties.

AFP
Voir plus