Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : démarrage des activités pour la réconciliation nationale

Mali : démarrage des activités pour la réconciliation nationale

Mali

En lançant les activités des « Équipes régionales d’appui à la réconciliation nationale », le gouvernement malien voudrait accélérer le processus de réconciliation des filles et fils du Mali.

L‘État malien veut mettre les bouchées doubles pour réussir une totale réconciliation entre les Maliens du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest. Le ministre malien en charge de la Réconciliation nationale Mohamed El Moctar a procédé le 24 octobre dernier à l’inauguration des activités des Équipes régionales d’appui à la réconciliation.

Ce sont des équipes qui seront déployées sur tout le territoire malien. Leur principale mission sera de mener des initiatives de paix et de réconciliation nationale entre les Maliens. « Vous serez désormais des aiguilles pour recoudre le tissu social », a indiqué le ministre Moctar, avant d’ajouter : « Les Équipes régionales d’appui doivent occuper le terrain, jouer au système d’alerte sur les conflits potentiels existants et à venir. Sur elles, repose notre espoir afin que la réconciliation nationale se joue au quotidien. Qu’elle soit un réflexe des Maliens et des Maliennes afin que le Mali renaisse ».

Même son de cloche du côté du directeur adjoint du Programme des nations-Unies pour le développement (Pnud) au Mali, Maleye Diop qui a souligné que ces équipes de réconciliation joueront un rôle important dans la consolidation de la paix au Mali, par les formations, les sensibilisations, la promotion du dialogue et le renforcement des capacités d’intervention des forces spéciales dans la gestion des crises et la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.

Vous serez désormais des aiguilles pour recoudre le tissu social

Ces équipes se déploient au lendemain du retour à l’ordre constitutionnel mis en péril en 2012 par des groupes djihadistes qui avaient occupé la quasi-totalité de la partie septentrionale malienne avant d’en être délogés par l’opération militaire française « Serval ».

Voir plus