Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Algérie-Maroc : une énième dispute qui pourrait briser « le lien maghrébin » ?

Algérie-Maroc : une énième dispute qui pourrait briser « le lien maghrébin » ?

Maroc

La crise qui secoue les deux pays suite aux propos du ministre algérien des Affaires étrangères accusant le voisin marocain de blanchiment d’argent et de trafic de haschich, pourrait mettre à mal Etawassoul El Magharibi (Lien maghrébin), une initiative menée depuis 2012 par des ressortissants de deux pays pour consolider les liens entre pays du Maghreb.

Un Abdelkader Messahel visiblement impertinent et insolent. Le ministre algérien des Affaires étrangères n’a pas eu besoin des euphémismes pour dénoncer lors d’un forum des chefs d’entreprise, le 21 octobre à Alger, la nature et l’origine des investissements marocains sur le continent.

« Les banques marocaines, c’est le blanchiment de l’argent du haschisch, ça tout le monde le sait. C’est des chefs d’Etats africains qui me le disent », a affirmé le chef de la diplomatie algérienne. Lequel a également indiqué que la compagnie aérienne Royal Air Maroc « transporte autre chose que des passagers, elle ne transporterait que du Hashish ». « Et cela tout le monde le sait », ajouté le ministre.

Nous sommes, en principe, un seul peuple, mais le colonisateur français a tout fait pour nous diviser, à commencer par l'instauration des frontières...

Le Royaume de son côté n’a pas tardé à réagir. Rabat a immédiatement rappelé son ambassadeur à Alger et convoqué des cadres de l’ambassade d’Algérie au Maroc.

Or, depuis 2012, des Tunisiens, Marocains et Algériens œuvrent à « mieux défendre les liens entre les peuples du Maghreb », par le biais de l’association Etawassoul El Magharibi (Lien maghrébin). « Nous sommes, en principe, un seul peuple, mais le colonisateur français a tout fait pour nous diviser, à commencer par l’instauration des frontières….», déclarait en 2012, Rabah Karoumi, un Algéro-Marocain, président de Etawassoul El Magharibi.

Des frontières qui n’ont pourtant pas empêché des Marocains de s’installer en Algérie. La plupart des quelque 80.000 Marocains résidant en Algérie y sont arrivés depuis le milieu du siècle dernier. Au sein du FLN, ils ont combattu aux côtés de leurs « frères » le colon français Aujourd’hui, ils constituent un creuset de main-d’oeuvre et de pourvoyeurs d’emplois dans la région d’Oranie dans le secteur agricole.

Si cette énième crise algéro-marocaine est parfois perçue comme une course à l’hégémonie en Afrique subsaharienne et qu’elle est susceptible d’envenimer les tensions quasi-séculaires entre les deux voisins, les peuples à la base pourraient en faire abstraction.

Voir plus