Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : Fatou Bensouda veut des progrès dans le procès du général Sanogo

Mali : Fatou Bensouda veut des progrès dans le procès du général Sanogo

Mali

La Cour pénale internationale ne lâche pas le général Amadou Sanogo. En visite au Mali mercredi, la procureure Fatou Bensouda demande des avancées dans le procès de l’ex-chef de la junte.

La CPI n’a pas oublié le général Amadou Sanogo. Alors qu’il est au point mort depuis novembre 2016, la procureure de la Cour de la Haye demande au Mali des progrès dans le procès de l’ex-chef de la junte accusé d’assassinat et de complicité d’assassinat de soldats. Elle pourrait d’ailleurs se saisir du dossier conformément à ses statuts, en cas de défaillance de la justice malienne. Et le général Sanogo n’est pas seul dans le viseur de la CPI. « Nos enquêtes continuent sur d’autres crimes qui ont été commis, comme des crimes sexuels ou sur la base du genre et des crimes contre des gardiens de la paix, des meurtres et tout ça. Je ne suis pas en position d‘évoquer ce qui est fait pour Al Mahdi, mais je peux vous dire que la Cour examine d’autres crimes dans le contexte de nos enquêtes au Mali », explique Fatou Bensouda, en visite au Mali mercredi. 

Cette visite de la procureure de la CPI intervient un an après la condamnation à neuf ans de prison du Touareg Ahmad al Faqi al Mahdi pour la destruction de Mausolées à Tombouctou. Une étape importante, selon la CPI, dans la quête de justice au Mali. « Tombouctou était le centre de notre enquête. Je pense que c‘était très important qu’un crime de cette nature soit mis en lumière. On sait que cela se passe-partout, mais dans le contexte du Mali, nous pouvons montrer qu’il s’agit de crimes sérieux et que leurs auteurs sont poursuivis par la Cour parce que nous en avons le mandat et que ce crime est couvert par le Statut de Rome (le traité fondateur de la CPI, ed). C‘était important d’envoyer ce message », a-t-elle assuré.

Nos enquêtes continuent sur d'autres crimes qui ont été commis, comme des crimes sexuels ou sur la base du genre et des crimes contre des gardiens de la paix, des meurtres... Je peux vous dire que la Cour examine d'autres crimes dans le contexte de nos enquêtes au Mali.

Voir plus