Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L’instabilité en RDC inquiète les chefs d'Etat des Grands lacs

L’instabilité en RDC inquiète les chefs d'Etat des Grands lacs

Congo

L’instabilité en République démocratique du Congo inquiète les chefs d’Etat de la région des grands lacs, ont-ils indiqué jeudi au cours d’un sommet à Brazzaville.

La situation politique et sécuritaire en RDC reste “préoccupante”, a déclaré en ouverture le président du Congo-Brazzaville Denis Sassou Nguesso, préconisant sans plus de détail des “actions concertées et transfrontalières” en vue de “promouvoir de manière durable la paix” chez son grand voisin.

M. Sassou Nguesso accueillait plusieurs de ses homologues dont Joseph Kabila (RDC), le nouveau président angolais Joao Lourenço, Paul Kagame (Rwanda), Faustin-Archange Touadéra (Centrafrique) et Edgar Lungu (Zambie) pour ce sommet de la Conférence internationale pour la région des grands lacs (Cirgl).

Dans leur communiqué final, les chefs d’Etat ont encouragé la Mission des Nations unies en RDC (Monusco) et la Cirgl à “accélérer le rapatriement au Rwanda des anciens combattants des FDLR” actuellement hébergés dans des camps de transit. Le FDLR est l’une des nombreuses milices hutu actives dans l’est de la RDC.

Le deuxième mandat du président Kabila a pris fin en décembre 2016 et la Constitution lui interdit de se représenter, tout en lui permettant de rester en fonction jusqu’à l’installation de son successeur élu.

Un accord pouvoir-opposition le 31 décembre 2016 prévoyait des élections présidentielle, législatives et provinciales au plus tard en décembre 2017. Aucun calendrier électoral n’a été publié depuis. La commission électorale a récemment laissé entendre que les élections ne pourraient avoir lieu avant avril 2019.

AFP
Voir plus