Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Kenya, les États-Unis et le Qatar au secours de Mogadiscio

Le Kenya, les États-Unis et le Qatar au secours de Mogadiscio

Somalie

Sur le tarmac de cet aéroport de Mogadiscio, le défilé des avions est incessant. Ils sont en provenance des États-Unis, du Kenya et du Qatar. À bord, des secours médicaux d’urgence, des médecins mais aussi des médicaments pour ce pays qui a connu il y a quelques jours l’attaque la plus meurtrière de son histoire.

“Nous sommes très attristés par le nombre de vies perdues samedi dernier lors de l’attaque de Mogadiscio”, déclare Martin Dale, Chargé d’affaires de la mission américaine en Somalie.

“Nous avons demandé aux États-Unis de faire appel à des experts pour nous aider à enquêter sur ce qui a causé cette explosion meurtrière parce que cela dépasse nos capacités, c’est quelque chose qui est loin d‘être reconnu”, lance Thabit Abdi Mohamed, maire de Mogadiscio.

Les besoins sont immenses et les partenaires internationaux de la Somalie ne sont pas les seuls à s‘être mobilisés. La diaspora somalienne s’organise elle aussi pour donner son sang.

L’attaque, qui n’a toujours pas été revendiquée, a eu lieu samedi dans un quartier très fréquenté de la ville.

Selon des sources médicales, cette explosion meurtrière a causé plus de 300 morts.

Mais selon les chiffres officiels, ce sont au moins 276 personnes qui ont été tuées et 300 autres qui ont été blessées.

Le pays a connu environ deux décennies de guerre civile. En conséquence le système de santé somalien reste fragile. Les hôpitaux, qui dépendent fortement de l’aide internationale, ont rapidement été submergés par l’ampleur de la catastrophe.