Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'opposition kényane menace de perturber la présidentielle du 26 octobre

L'opposition kényane menace de perturber la présidentielle du 26 octobre

Kenya

L’opposition kényane sur le pied de guerre. Elle promet de perturber la présidentielle si ses exigences ne sont pas satisfaites par la commission électorale.

Les menaces du camp présidentiel n’y auront changé. L’opposition kényane se dit prête à perturber le processus électoral et ne compte reculer devant rien. Mercredi, son chef de file a appelé ses partisans à descendre dans les rues pour une grande manifestation le jour-même du scrutin, le 26 octobre.

Malgré l’annonce de son retrait de la présidentielle, Raila Odinga assure qu’il n’y aura pas d‘élection tant que ses revendications ne seront pas satisfaites par la commission électorale. « Nous avons continué à négocier ces deux derniers mois avec l’IEBC (la Commission électorale, ndlr), mais sans résultat. La raison est que l’IEBC est prise en otage par le Jubilee (la Colaition présidentielle, ndlr) et aujourd’hui par M. Chebukati. L’IEBC est gérée depuis la présidence de la République, il y a quatre commissaires qui prennent des instructions de la présidence et qui, à l’IEBC tiennent en otage le président », pense Raila Odinga.

Nous avons continué à négocier ces deux derniers mois avec l'IEBC, mais sans résultat. La raison est que l'IEBC est prise en otage par le Jubilee et aujourd'hui par M. Chebukati.

Cette déclaration vient accentuer les craintes de nouveaux troubles au Kenya après l’invalidation des premiers résultats de la présidentielle par la Cour suprême. Le président Uhuru Kenyatta a déjà averti : la loi sera impitoyable contre quiconque veut perturber ce scrutin.

Voir plus