Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Attentat en Somalie : comment la technologie aide à sauver des vies

Attentat en Somalie : comment la technologie aide à sauver des vies

Somalie

À Mogadiscio, internet se met en branle pour secourir les survivants du terrible attentat qui endeuille le pays depuis samedi. En dépit d’un nouveau bilan de 302 morts, de nombreuses personnes restent coincées sous des tas de décombres, espérant une main salvatrice. Armés des réseaux sociaux et autres sites, des internautes veulent en être une.

Des survivants calcinés, des services médicaux dépassés, des cadavres à inhumer… Mogadiscio sombre presque dans le chaos. Dans ces heures sombres, le secteur technologique naissant du pays s’est mis à disposition pour aider à sa manière. Ainsi, de jeunes Somaliens tant à l’intérieur qu‘à l’extérieur du pays utilisent les réseaux sociaux pour repérer et identifier les personnes décédées ou disparues, partager les noms des blessés et les lieux où ils se trouvent, mais également attirer l’attention du monde et obtenir un soutien financier.

Sur Twitter et Facebook, notamment, le compte Gurmad252 (“soutien” ou “secours” en somali suivi du code de pays) aide à rechercher et identifier les victimes, coordonner les opérations de secours et de dons de sang et diffuser les dernières directives gouvernementales. “Nous faisons tout en ligne pour obtenir un soutien local et externe”, explique Abdihakim Ainte, qui coordonne actuellement les efforts de Gurmad. “Nous voulons attirer les gens de partout.”

Par ailleurs, un site web est en cours de conception pour répertorier toutes les personnes blessées encore dans les hôpitaux, les besoins nécessaires, et voir qui doit être évacués à l‘étranger pour des soins spécifiques. Lundi, l’appel des activistes web pour un soutien mondial a été entendu : des avions militaires turcs ont atterri à Mogadiscio pour transporter par avion les blessés dans les attaques de samedi, tandis que Djibouti a également apporté une aide médicale.

De son côté, Facebook a confirmé au site Quartz avoir activé sa fonctionnalité “Safety Check”, cette fonctionnalité mise en place par le réseau social pour que les personnes présentes à un événement dramatique puisse rassurer leurs proches et communiquer avec eux.

Voir plus