Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Algérie : rare apparence du président Bouteflika lors de la visite du Premier ministre russe

Algérie : rare apparence du président Bouteflika lors de la visite du Premier ministre russe

Algérie

Dmitri Medvedev, le Premier ministre russe était en visite de travail de 24 heures en Algérie où il a été officiellement reçu mardi par le président Abdelaziz Bouteflika. Occasion pour les Algériens de revoir leur chef de l’Etat qui faisait là sa deuxième apparition publique en un an.

Une séquence de quelque cinquante secondes où l’on voit échanger le président algérien et son hôte russe. Ces images dont l’exclusivité a été réservée aux médias d’Etat et au gouvernement russe, sont rares.

Depuis près de sept mois, en effet, le chef de l’Etat algérien n’a pas fait d’apparition publique. La dernière haute personnalité reçue officiellement par le président algérien était son homologue congolais Denis Sassou Nguesso, le 28 mars dernier à Alger.

Les médias d’Etat avaient diffusé des images de cette entrevue, qui s‘était déroulé un mois après le “report” à la dernière minute d’une visite annoncée de la chancelière allemande Angela Merkel à Alger. Ce report avait suscité des inquiétudes sur l‘état de santé de M. Bouteflika.

Abdelaziz Bouteflika s’est retranché de la scène internationale depuis son accident vasculaire cérébral (AVC) en 2013 qui a réduit son élocution et sa mobilité. Depuis, il ne fait que des brèves apparitions publiques et reçoit rarement des dignitaires étrangers, alimentant les polémiques sur sa capacité à diriger le pays.

Coordonner les efforts sur la production de pétrole

A Alger, les échanges entre le premier ministre russe Dmitri Medvedev et son homologue algérien ont davantage porté sur l‘état de production pétrolière dans le monde.

Les deux pays ont pour ainsi dire réitéré leur engagement à se conformer à l’accord entre l’OPEP et d’autres producteurs de pétrole pour limiter la production, ratifié l’année dernière. Les économies russes et algériennes ont toutes les deux souffert des affres de la chute des cours du pétrole dont elles sont largement tributaires.

Outre le pétrole, mais également la coopération antiterroriste, cinq accords de “partenariat et de coopération” ont été signés par les deux pays dans les secteurs de la justice, de la santé, de la formation professionnelle, des hydrocarbures et de l‘énergie nucléaire civile, selon l’Agence de presse officielle.

Le Premier ministre russe a quitté Alger mardi dans la soirée, à destination du Maroc, voisin et rival de l’Algérie.

Crédit photo : Agence de presse officielle (APS)
Voir plus