Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Secrétaire général de l'ONU met en garde contre une réduction de la Monusco

Le Secrétaire général de l'ONU met en garde contre une réduction de la Monusco

République démocratique du Congo

La situation en RDC inquiète le Secrétaire général de l’ONU qui met en garde contre une nouvelle réduction des effectifs de la Monusco.

Antonio Guteres a mis en garde lundi contre de nouvelles coupes dans la mission des Casques Bleus en République démocratique du Congo, la Minusco, plus importante opération de paix de l’ONU menée avec quelque 18.000 hommes. Des inquiétudes alimentées par la dégradation de la situation sécuritaire, mais surtout par les menaces que laisse planer l’incertitude autour des élections. « Le but ultime de la Monusco est d’empêcher l’effondrement de la RD Congo qui menacerait la stabilité régionale et internationale », soutient le Secrétaire général de l’ONU.

Dans une étude stratégique sur l’engament onusien, le patron de l’instance a prévenu que de nouvelles réductions pourraient compromettre sa capacité à remplir ses obligations dans le pays. « J’ai confiance dans l’efficacité des changements en cours au sein de la Monusco. Mais les États membres devraient être prudents en cas de nouvelles coupes budgétaires dans cette mission car elles pourraient compromettre sa capacité à remplir ses obligations principales », a indiqué M. Guteres.

Les États membres devraient être prudents en cas de nouvelles coupes budgétaires dans cette mission car elles pourraient compromettre sa capacité à remplir ses obligations principales.

Cette mise en garde intervient à quelques jours de la tenue d’une réunion du Conseil de sécurité sur la RDC.

Pour rappel, une réduction de 7% des effectifs de la Monusco avait été votée à l’unanimité en mars dernier par le Conseil de sécurité, passant de 19 815 membres à 16 215.

Voir plus