Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : la Commission électorale rencontre les responsables des partis

Kenya : la Commission électorale rencontre les responsables des partis

Kenya

L’IEBC rencontre les représentants de Jubilee et de la Nasa.

Alors qu’une série de manifestations contre la très critiquée, Commission électorale kényane gagne chaque ville du pays, ses responsables ont rencontré ce mercredi les représentants des deux principaux partis. Comme conditions à sa participation, la coalition de l’opposition réclame une refonte du système électoral et la démission de plusieurs membres de l’IEBC dont son président. Ce dernier est revenu sur les inquiétudes du parti de Raïla Odinga portant sur une révision du projet de loi en vue de modifier les lois électorales.

“L’un des partis, c’est-à-dire le parti Nasa, a soulevé une question au sujet d’un projet de loi dont le Parlement est saisi et qui pourrait avoir une incidence sur les lois électorales, et cette réunion a convenu que nous examinions ce projet de loi, entre autres, et que nous ne pouvons pas aller de l’avant aujourd’hui parce qu’aucun d’entre nous n’ a une copie de ce projet de loi” Wafula Chebukati, président de l’IEBC

Statu Quo à la sortie de cette réunion. La Nasa qui a fait de ses réformes du système électoral un préalable à sa participation est restée de marbre devant les propositions de l’IEBC. Quant à Jubilee, le parti au pouvoir, il exclut tout remaniement en profondeur de l’institution. L’ IEBC reconnaît ce premier échec.

“Aujourd’hui, nous n’avons pas fait de progrès dans les discussions parce que nous croyons ou plutôt parce que l‘équipe de la Nasa croit que le projet de loi devant le Parlement pourrait avoir une incidence sur certaines des questions inscrites à l’ordre du jour “Wafula Chebukati, président de l’IEBC.

Tenue responsable de l’annulation de l‘élection du 8 août dernier, la Commission électorale kényane a choisi de repousser la date de la présidentielle au 26 octobre afin d’organiser une élection qui répond aux standards de la Cour suprême. L’opposition veut poursuivre ses manifestations jusqu‘à ce que l’IEBC accède à ses demandes

Voir plus