Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda : bagarre générale au Parlement lors du débat sur la motion de la limite d'âge du président

Ouganda : bagarre générale au Parlement lors du débat sur la motion de la limite d'âge du président

Ouganda

Des injures à profusion, des chaises qui volent en éclats, une cohue digne d’un film d’action. Le Parlement ougandais faisait peine à voir ce mardi. Il faut dire que la tension était déjà montée d’un cran lorsque le président du Parlement a autorisé l’institution à statuer sur une motion visant la suppression de la limite d‘âge présidentiel, soumise par la majorité présidentielle.

Mais la séance a très vite tourné au vinaigre lorsqu’un député au pouvoir, précisément le ministre de l’Eau Ronald Kibuule, a été accusé par des députés de l’opposition de porter une arme à feu dans l’enceinte du Parlement. Une accusation vigoureusement démentie par le mis en cause. Le président du Parlement a cependant exigé des fouilles de tous les autres députés présents.

Quoique, cela n’a pas empêché les échanges de coup-de-poing et autres scènes de violence comme le décrit la chaîne locale NTV Uganda.

Ce matin, les députés de l’opposition sont arrivés à la séance avec des bandeaux rouges attachés sur la tête et sur les mains, en signe de leur farouche contestation à la motion, première étape vers l’adoption d’un amendement constitutionnel supprimant la limite d‘âge présidentiel.

Ils craignent, en effet, que si elle était adoptée, elle permette au président Yoweri Museveni de briguer un nouveau mandat. M. Museveni, au pouvoir depuis 1986, a affirmé qu’il avait 73 ans, ce qui lui interdit de se présenter en 2021 pour un sixième mandat consécutif. En effet, la Constitution actuelle impose aux candidats à la présidentielle d‘être âgés entre 35 et 75 ans.

En 2005, le Parlement avait adopté un amendement constitutionnel pour supprimer la limitation à deux mandats présidentiels, permettant ainsi à Yoweri Museveni de se présenter pour un troisième, quatrième et cinquième mandat.

Voir plus