Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

ONU : Donald Trump rencontre les leaders africains

ONU : Donald Trump rencontre les leaders africains

ONU

En marge de la 72e Assemblée générale de l’ONU, le président américain a rencontré au cours d’un dîner plusieurs chefs d’États africains. L’occasion pour l’actuel locataire de la Maison-Blanche de livrer quelques détails sur sa vision du continent…

Donald Trump a félicité les pays africains pour les progrès réalisés sur le plan économique. Le président américain a partagé un dîner avec plusieurs chefs d‘État africains mercredi à New-York.

Le président des Etats des Unis a déclaré s’intéresser à l’augmentation de l’investissement américain sur le continent.

« L’Afrique a un potentiel commercial énorme. J’ai plein d’amis qui vont dans vos pays pour essayer de devenir riches. Je vous félicite, ils dépensent beaucoup d’argent. Le potentiel commercial est énorme et représente d‘énormes parts de marchés différents pour les entreprises américaines. C’est vraiment devenu une destination incontournable. Six des dix économies les plus dynamiques se trouvent en Afrique ».

Le président Sud-africain, Jacob Zuma, a profité de cette circonstance pour demander que la communauté internationale puisse améliorer les conditions de vie des plus défavorisés et ralentir le changement climatique.

« Nous appelons à la coopération et à l’engagement de tous les États membres de l’Organisation des Nations unies et de la communauté internationale dans son ensemble à résoudre ce phénomène. Les pays développés en particulier ont une obligation historique et morale de parvenir à un environnement économique et mondial équitable ».

Fayez Al-Serraj, chef du gouvernement libyen, soutenu par les Nations unies a appelé à un effort international pour sortir le pays de l’impasse politique et mettre fin aux troubles qui ont suivi l’insurrection de 2011.

« L’accord politique que le peuple libyen a choisi après trois ans de négociations reste la pierre angulaire pour forger les institutions d‘État. Nous transitionnons vers un pays plus stable ».

L’assemblée de cette année est dominée par les tensions avec la Corée du Nord, la Syrie et l’accord nucléaire iranien.