Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina/lutte contre le terrorisme : nouveau dispositif sécuritaire

Burkina/lutte contre le terrorisme : nouveau dispositif sécuritaire

Terrorisme

Les autorités du Burkina Faso ont annoncé lundi la mise en place d’un nouveau dispositif sécuritaire dans la capitale Ouagadougou, théâtre d’attaques terroristes qui ont fait 19 morts le mois passé.

Lors d’une rencontre avec les riverains de la principale avenue de la ville, le ministre de la sécurité Simon Compaoré qui n’a pas apporté de précisions sur les nouvelles mesures a déclaré que le Burkina allait résister, s’organiser et apporter la riposte nécessaire.

“Dans les mois à venir vous verrez de visu toutes ces améliorations qui vont faire que, au lieu de fuir Kwame N’Krumah, on va accourir vers Kwame N’Krumah parce qu’il y fait bon vivre. On mange, on boit, on se réjouit sur cette avenue,” a déclaré Simon Compaoré, ministre de la Sécurité.

Selon des riverains de l’avenue Kwamé N’Krumah, la réponse étatique à la menace djihadiste est déjà perceptible.
Des patrouilles à pied et en pickup, mais aussi des contrôles d’identité sont régulièrs le long de l’artère, depuis quelques jours. Mais pour certains habitants, le ministre à travers cette sortie ne fait que jeter de la poudre aux yeux.

“Au niveau de la sécurité: la sécurité c’est quoi? C’est nous tous qui sommes la sécurité, c’est tout le monde qui est la sécurité! Selon moi, les forces de l’ordre ne peuvent pas être dans leur caserne et savoir ce qu’il se passe ici. C’est ceux qui sont ici qui peuvent donner l’information, ce qu’il se passe ici” fulmine Adolphe Condé, vendeur ambulant sur l’avenue Kwame N’Krumah.

Le 13 août, deux assaillants ont ouvert le feu sur le café-restaurant “Aziz Istanbul” de Ouagadogou, faisant au moins 19 personnes et 21 blessés.