Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Angola : l'opposition exige un recomptage des bulletins de vote

Angola : l'opposition exige un recomptage des bulletins de vote

Angola

La commission nationale électorale a botté en touche les déclarations de l’oposition qui a demandé le recomptage des bulletins de vote des élections générales du 23 août. Qualifiant de ‘‘mauvaise foi’‘, ces formations politiques qui dénoncent les résultats des élections. Bien plus, l’organe en charge de l’organisation des élections en Angola affirme que ‘’ les opposants cherchent à décrédibiliser le processus électoral angolais. “Tous les outils électroniques utilisés dans le processus électoral ont été vérifiés”, a déclaré André da Silva Neto, le président de la Commission nationale électorale angolaise, avant d’affirmer que l’ensemble du processus avait été “légal”. C‘était lundi lors d’une conférence de presse à lundi à Luanda.

Quatre partis d’opposition ont demandé en effet dimanche, le recomptage des bulletins des élections générales du 23 août remportées par le MPLA au pouvoir depuis 1975, selon les données de la commission nationale électorale.

Pour l’opposition angolaise en effet, le vote a été entaché par de nombreuses irrégularités. Au nombre de ces irrégularités figurent selon elle, la disparition d’urnes, l’apparition de nouvelles urnes, la disparition de bulletins de vote (…) et la présence illégale d’individus étrangers au processus” lors du dépouillement. Les principaux partis d’opposition réservent ainsi le droit d’introduire des recours en cas de rejet de sa demande. Et disent même envisager même de saisir la conférence épiscopale du pays toujours dans son souci d’obtenir gain de cause.

"Tous les outils électroniques utilisés dans le processus électoral ont été vérifiés"

Les résultats définitifs des élections générales en Angola sont attendus mercredi. Alors que le successeur de José Edouardo do Santos prendra ses fonctions le 25 septembre. Sauf coup de théâtre, c’est l’ex-ministre de la Défense, Joao Lourenço qui sera investi à ce poste.

Les résultats provisoires publiés par la CNE accrédite son parti, le MPLA de 61, 1% des suffrages et d’une majorité de 150 des 220 sièges au parlement selon un décompte portant sur 97 % des bureaux de vote.
Alors que les deux formations majeures d’opposition, l’Unita et Casa-CE ont obtenu respectivement 26 et 9 % des voix.

Voir plus