Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sierra Leone : un expert de l'ONU s'alarme de la pollution

Sierra Leone : un expert de l'ONU s'alarme de la pollution

Sierra Leone

Le mauvais encadrement des secteurs miniers et agricoles est néfaste pour la santé et l’environnement du développement industriel en Sierra Leone.

En visite à Freetown, Baskut Tuncak rapporteur spécial de l’ONU sur les substances toxiques a évoqué de “nombreuses allégations d’appropriation de terre par Socfin”, société luxembourgeoise qui produit de l’huile de palme en Sierra Leone et dont le groupe français Bolloré est l’actionnaire majoritaire.

“J’ai observé de sérieux impacts sur les droits humains en raison de substances dangereuses et de déchets.” A déclaré Baskut Tuncak, rapporteur spécial de l’ONU sur les substances toxiques.

L’expert, qui a effectué une visite de deux semaines au cours desquelles des inondations ont fait plus de 500 morts et 810 disparus a évoqué la principale décharge de la capitale, Kissy, qui “pose un risque pour la santé, car des déchets contaminés s‘écoulent jusqu‘à l’océan, menaçant la vie des communautés et la flore et la faune marine”.

Il a exhorté les autorités à “déplacer cette décharge pour éviter une catastrophe”.

“Une sérieuse inquiétude par rapport à qui semble être une incapacité générale des individus et communautés affectées à pouvoir avoir accès à la justice pour défendre leurs droits et obtenir des réparations.” A-t-il ajouté.

M. Tuncak a par ailleurs souligné le manque de données fiables sur les émissions de produits polluants et incité le gouvernement à mettre en place un “suivi sérieux de la pollution de l’eau, de l’air et de la nourriture, des conditions de travail et de la situation sanitaire” dans le pays.

“J’appelle la communauté internationale, ainsi que les agences spécialisées correspondantes dans le système des Nations Unies, les donateurs et d’autres acteurs à considérer apporter plus d’assistance et de soutien aux efforts de la Sierra Leone pour construire un futur plus prospère.” A conclut l’envoyé spécial.

L’expert a aussi plaidé pour que les autorités reconnaissent le “rôle de la société civile pour assurer un développement durable”. Son rapport final est attendu en septembre 2018.

Voir plus