Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC – crise alimentaire : les agences onusiennes lancent un appel à l'aide

RDC – crise alimentaire : les agences onusiennes lancent un appel à l'aide

République démocratique du Congo

La recrudescence des violences dans les régions du Kasaï et du Tanganyika en République démocratique du Congo inquiète les agences onusiennes.

Selon L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), 7,7 millions de personnes souffrent de faim et près de 1,4 millions d’autres ont fui leur maison.

Des chiffres en nette augmentation de 30 % par rapport à l’année dernière. Plus d’une personne sur 10 vivant actuellement dans des zones rurales souffre de faim aiguë.

‘‘Nous avons des ressources limitées, nous avons seulement assez pour soutenir 5 000 familles. Maintenant, à l’intérieur et aux alentours de la ville, il y a 70 000 personnes dans le besoin. Il y a 12 000 familles. Nous manquons de soutien agricole pour 7 000 familles.” Explique Moise MUHINDO de l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (fao) de tshikapa.

Mes plantes poussent bien. Bientôt, je pourrai récolter des épinards, du okra et des aubergines. Je pourrai également vendre une partie de la récolte. Je pourrai alors acheter du poisson ou de la viande salée, ainsi que du savon et des vêtements.

En juin, l‘Église catholique a signalé que les forces de sécurité congolaises et une milice qui les avaient combattus avaient tué au moins 3 383 personnes dans la région centrale du Kasaï depuis octobre.

Les responsables de l‘Église, citant leurs propres sources sur le territoire éloigné qui bordent l’Angola, ont déclaré que l’armée avait détruit 10 villages, car elle cherchait à supprimer une insurrection.

Agnès a survécu à l’attaque et a été aidée à la sécurité par les passants. Aujourd’hui, Agnès est parmi un certain nombre de Congolais déplacés vivant à Tshikapa, une ville dans la région du Kasaï, située à environ 40 milles au nord de la frontière angolaise.

“ Mes six enfants ont été brûlés vivants dans ma maison. Mon mari a fui, mais je ne sais pas s’il est mort ou vivant. J’ai reçu un traitement traditionnel pour mes blessures à Kamonia”. Raconte t-elle.

La FAO fournit des semences de légumes et des outils agricoles pour stimuler la production alimentaire et augmenter la disponibilité d’aliments nutritifs parmi les communautés déplacées et les communautés d’accueil.

Les analystes craignent une croissance des combats qui pourraient provoquer une répétition des conflits entre 1996 et 2003, principalement dans l’est du Congo, où des millions de personnes sont mortes, principalement de faim et de maladie.

Voir plus