Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya/présidentielle : scènes de violence dans des fiefs de l'opposition

Kenya/présidentielle : scènes de violence dans des fiefs de l'opposition

Kenya

Des scènes de violence ont éclaté dans des fiefs de l’opposition dès l’annonce vendredi soir de la réélection d’Uhuru Kenyatta comme président du Kenya, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Dans le bidonville de Kibera à Nairobi, des partisans en colère du principal candidat de l’opposition Raila Odinga ont attaqué et pillé des commerces appartenant visiblement à des membres de l’ethnie kikuyu, celle du président Kenyatta, selon un photographe de l’AFP.

La police a tiré des coups de feu en direction des émeutiers, selon la même source.

Des violences ont également éclaté dans les quartiers populaires de Kariobangi, Mathare et Dandora, dans la capitale, des groupes de jeunes allumant des feux dans les rues.

Pourquoi tirent-ils sur des innocents qui expriment leur opinion ? Pourquoi imposent-ils Uhuru aux gens ?

Dans la ville de Kisumu (ouest), un groupe d’une centaine de personnes a également déclenché des émeutes dans le quartier de Kongele, où des échauffourées avaient déjà eu lieu mercredi, a constaté un journaliste de l’AFP.

Ce même journaliste a entendu des coups de feu tirés par la police pour tenter de disperser ces manifestants.

“Ils sont venus nous tuer comme en 2007”, a déclaré un manifestant dans le bar d’un quartier de Nyalenda à Kisumu, où il avait trouvé refuge avec quelques personnes, après que la police eut ouvert le feu en direction d’un groupe d’un groupe qui tentait de manifester.

“Pourquoi tirent-ils sur des innocents qui expriment leur opinion ? Pourquoi imposent-ils Uhuru aux gens ?”, a-t-il ajouté, s’identifiant seulement par le surnom Odhis.

Dans le même temps, dans certains quartiers de Narobi et dans les villes de Nakuru, Eldoret et Nyeri, des milliers de personnes chantaient et dansaient en liesse dans les rues pour fêter la victoire de leur champion, M. Kenyatta.

Ce dernier a été réélu avec 54,27% des voix, contre 44,74% à M. Odinga, selon les résultats officiels.

La réélection de M. Kenyatta laissait présager un vif ressentiment chez les partisans de M. Odinga, dix ans après les pires violences post-électorales de l’histoire du pays, qui avaient fait 1.100 morts.

AFP
Voir plus