Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

[Direct] Présidentielle au Kenya : résultats définitifs attendus, l'opposition réclame la victoire d'Odinga

[Direct] Présidentielle au Kenya : résultats définitifs attendus, l'opposition réclame la victoire d'Odinga

Kenya

Les Kényans attendent avec crainte les résultats officiels de la présidentielle ce jeudi. Après une journée, une tension au lendemain de l‘élection, un calme précaire est revenu dans le pays. Raila Odinga, l’opposant historique, se présentait pour la quatrième fois à l’élection présidentielle face au chef de l‘État sortant Uhuru Kenyatta.

L’opposition exige que Raila Odinga soit proclamé vainqueur

L’opposition kényane a exigé jeudi que son candidat Raila Odinga soit déclaré vainqueur de l‘élection présidentielle, après avoir remis en cause les résultats provisoires de la Commission électorale qui créditent le président sortant Uhuru Kenyatta d’une très large avance.

Sur la foi de résultats obtenus “de sources confidentielles” au sein de la Commission électorale (IEBC), “nous exigeons que le président de l’IEBC (…) déclare Raila Amolo Odinga président dûment élu de la République du Kenya”, a précisé à la presse le numéro 3 de l’opposition, Musalia Mudavadi.

Pierre Nkurunziza félicite Uhuru Kenyatta pour sa victoire

Alors que les Kényans attendent les résultats définitifs du scutin du 8 août 2017, le président burundais Pierre Nkurunziza n’a pas perdu de temps pour féliciter Uhuru Kenyatta, le candidat déclaré vainqueur par la commission électorale au regard des résultats provisoires. Pierre Nkurunziza devient dès lors le premier président africain à reconnaître la victoire de son homologue, en plein conflit électoral.

Les résultats pas attendus avant vendredi

La commission électorale au Kenya a annoncé jeudi à la presse que les résultats complets de l‘élection présidentielle n‘étaient pas attendus avant vendredi midi.

“Nous prévoyons que tous les résultats de nos agents pour la présidentielle parviendront au centre national de décompte d’ici demain (vendredi) midi”, a déclaré le président de la Commission électorale, Wafula Chebukati.

La mission d’observation de l’EAC parle « d’une élection pacifique »

La Mission d’observation de la Communauté est-africaine (EAC) au Kenya a déclaré au cours d’un point de presse ce jeudi à Nairobi que le système électronique utilisé par la Commission électorale n’a pas été piraté. Cette mission qui a visité 464 bureaux de vote à travers le pays parle d’une élection en « grande partie pacifique »

Les résultats définitifs sont attendus

Les Kényans attendaient jeudi avec impatience et une certaine angoisse l’officialisation du vainqueur de l‘élection présidentielle, dont les résultats provisoires donnaient le sortant Uhuru Kenyatta largement en tête mais ont été rejetés par son rival Raila Odinga.

Quatre morts au Kenya

Quatre personnes ont été tuées mercredi au Kenya dans deux incidents séparés, après le rejet par l’opposant Raila Odinga des résultats provisoires de la présidentielle donnant le sortant Uhuru Kenyatta largement en tête.

>>> LIRE AUSSI : En images, les violences suite à l’annonce des résultats provisoires, déjà quatre morts

Thabo Mbeki appelle au calme

Le chef des observateurs de l’Union africaine pour les élections au Kenya, a exhorté les kenyans a éviter toute violence inutile afin de permettre à la commission électorale indépendante de mener à bien son action.

Alpha Condé appelle au calme

Le Président en exercice de l’Union africaine dans un message publié à la veille du scrutin a appelé les acteurs à user de toutes les voies de recours légales et pacifiques pour régler les éventuels différends.

L’opposition proteste

À l’annonce des résultats provisoires donnant l’avance au chef de l‘État sortant, Uhuru Kenyatta sur le chef de file de l’opposition, une centaine de partisans de Raila Odinga a entamé une protestation dans le pays. Cette manifestation a été dispersée par la police avec des gaz lacrymogènes dans plusieurs villes du pays.

Raila Odinga dénonce un «piratage»

L’opposant historique kényan a affirmé que les systèmes et bases de données de la commission électorale avaient été piratés. Il déclare d’ailleurs détenir des preuves de l’intrusion de pirates informatiques dans le système de la Commission électorale (IEBC). “Ils sont fictifs, ils sont faux”, a-t-il lancé lors d’une conférence de presse. Raila Odinga a également accusé la Commission électorale d’avoir interdit à ses agents de scanner les procès-verbaux dans certains bureaux de vote.

Uhuru Kenyatta prend de l’avance

Dans le duel présidentiel qui l’oppose au principal opposant Raila Odinga, le président sortant Uhuru Kenyatta a pris quelques points d’avance. Sur quelque 9,8 millions de votes exprimés comptabilisés par la Commission électorale (IEBC), soit la moitié des 19,6 millions d‘électeurs inscrits, le président Kenyatta, au pouvoir depuis 2013, était crédité de 55,21 % des voix contre 44 % à M. Odinga, qu’il devançait de plus de 1,1 million de voix.

Selon la Constitution kényane, la Commission électorale dispose d’un délai d’une semaine pour proclamer les résultats finaux. Beaucoup d’analystes croient cependant que le résultat de la présidentielle sera déclaré plus tôt, peut-être dans un délai d’un ou deux jours.

Observateurs et électeurs saluent le processus électoral

Au Kenya, les populations ont exprimé leur satisfaction face à leur expérience du processus électoral. Un sentiment partagé par des observateurs déployés dans le pays. LEWIS WAMBUA a confié à notre envoyé spécial Michael Oduor, que ces élections se sont déroulées “à la perfection”, avec un “vote formidable” des Kenyans.

De son côté, la police a déclaré dans un communiqué qu’aucun incident majeur n’avait été répertorié. Le directeur de la police a exhorté les Kényans à continuer “dans cet esprit” à mesure que les votes sont comptés.

L’opposition se félicite du travail de la Commission électorale

L’ancien vice-Premier ministre Musalia Mudavadi, chef de la National Super Alliance (NASA, opposition) a salué le “professionnalisme” de la Commission électorale lors des élections.

Mudavadi a confié que la coalition était “largement impressionnée” par le travail de agents de la Commission, même si quelques impairs ont été constatés. Il a notamment fait cas de certains agents qui visiblement faisaient campagne pour la coalition présidentielle Jubilé, craignant que ces agents participent au décompte des voix. Mais, rassure-t-il, un accord a été trouvé avec la Commission électorale.

La majorité des bureaux de vote fermée

La Commission électorale au Kenya a annoncé la fermeture des bureaux de vote dans ces élections qui s’acheminent vers une participation record. Toutefois, la commission électorale a autorisé les personnes encore dans les files d’attente à voter. Il en est de même pour les électeurs des zones de Baringo et Turkana dont les bureaux de vote ont ouvert tardivement en raison des fortes pluies. Sont également concernés les centres de vote ayant ouvert tardivement à cause de difficultés techniques.

La mission d’observation de l’UE satisfaite du déroulement du vote

A quelques heures de la fermeture des bureaux de vote, l’Union européenne salue le bon déroulement du vote et a minimisé les risques de violences lors de ces élections. L’UE a déployé une mission de 400 observateurs à Nairobi et à travers le Kenya.

Pas de déploiement suspect dans les bureaux de vote

Le secrétaire de cabinet du ministère de l’Intérieur kényan a tenu à éteindre la polémique sur un présumé déploiement suspect de forces de l’ordre dans les rues du pays et dans les bureaux de vote. Alors qu’environ 150 000 agents de sécurité ont été mobilisés dans le cadre des élections, certaines voix se sont élevées pour dénoncer une tentative d’intimidation. Mais pour Fred Matiangi, il n’y a rien d’inhabituel, ces policiers ne sont là que pour le processus électoral.

Il a en outre invité les électeurs à rentrer immédiatement à la maison après le vote. Au cours du processus de comptage, il a averti que personne ne devrait être autour du bureau de vote dans un rayon de 400 mètres.

Le vote se déroule sous haute sécurité

Plus de peur que de mal ! À quelques heures de la fermeture des bureaux de vote dans le pays, aucun incident majeur n’a été signalé. Le vote se déroule pour le moment dans la sérénité sur toute l‘étendu du territoire. L’appel est la prudence à travers des messages sur les réseaux sociaux.

Selon notre correspondant sur le terrain, près de 150 000 policiers ont été déployés pour assurer la sécurité des votants. Ils patrouillent dans différentes villes du pays au fur et à mesure que les élections se poursuivent. Un minimum de deux policiers a été affecté dans chaque bureau de vote.

Fred Matiangi, secrétaire de cabinet du ministère de l’Intérieur kényan, a déclaré qu’il n’y avait pas de déploiement inhabituel d’agents de sécurité pendant la période électorale.

10h00 GMT : Raila Odinga a voté

Raila Odinga accompagné lui aussi de son épouse a voté à Nairobi, plus précisément à l‘école primaire Old Kibera. Le leader de l’opposition prêche un changement radical.

09h00 GMT : Uhuru Kenyatta a voté

Le président Uhuru Kenyatta accompagné de son épouse, a accompli ce matin son devoir civique à l‘école primaire de Mutomo au nord de Nairobi, la capitale du pays. Uhuru Kenyatta est resté optimiste. Pour lui, les Kényans ont la possibilité de choisir “une bonne direction” pour que le pays progresse.

Les prisoniers ont voté

La constitution au Kenya le prévoir. À cet effet, plusieurs détenus âgés de plus de 18 ans sont allés aux urnes ce matin dans différentes prisons du pays. Ils étaient pour la plupart satisfaits d’avoir voté.

Ouverture des bureaux de vote

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes au Kenya à 06H00, heure locale pour des élections générales.
De Kisumu, la grande ville de l’ouest, à Nakuru dans la vallée du Rift en passant par Kibera, le plus grand bidonville de Nairobi, les bureaux de vote ont ouvert leurs portes peu après 06H00 (03H00 GMT), à la satisfaction de milliers d‘électeurs qui pour certains attendaient depuis plusieurs heures dans la fraîcheur nocturne, emmitouflés dans des couvertures masaï.

À Kibera, bastion de l’opposition, le bureau de vote de l‘école primaire Olympic a ouvert ses portes vers 06H15 et priorité était donnée aux femmes avec des enfants en bas âge et personnes agées.

Le vote doit prendre fin à 17H00 locales (14H00 GMT). Quelque 19,6 millions d‘électeurs sont appelés à départager le président Kenyatta, 55 ans et le vétéran de la politique kényane Raila Odinga, 72 ans.

>>> LIRE AUSSI : Cliquez ici pour avoir tous nos articles sur les élections au Kenya et en Afrique

Voir plus