Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : la politique à l'échelle locale fait courir les populations

Kenya : la politique à l'échelle locale fait courir les populations

Kenya

Alors que le Kenya se dirige vers les élections générales qui se tiennent la semaine prochaine, plusieurs politiciens se montrent confiants de remporter de nombreux sièges électifs dans de nombreux comités et à l’Assemblée nationale.

Ces réformes, qui faisaient partie d’une révision démocratique instaurée après les élections de 2007, – qui ont fait explosé les violences ethniques – ont stimulé des campagnes artisanales à petite échelle dans cette nation Est-africaine.

Des candidats dits de petite échelle notamment les agriculteurs, les enseignants, les hommes d’affaires locaux, et même les nouveaux diplômés, rivalisent en tant que candidats indépendants ou dans des partis politiques peu connus à travers le pays.

“Dans ma vie, je n’ai jamais vu même de bulletin de salaire. Même si on me donne quelque chose de petit, j’accepterai parce que je veux servir le peuple. D’abord de tout, je ne vais pas là chercher de l’argent. Même s’ils me donnent vingt mille shillings kényans, j’accepterai que parce que je veux servir le peuple.” Raconte Peter MARITIM, candidat à l‘élection du comté de Barut.

“Certains d’entre eux, ils courent juste pour le salaire, je peux le dire, mais pas la majorité. Comme j’aime bien le dire, je ne me préoccupe pas du salaire. Je veux juste aider les gens parce que je suis un Leader capable et j’ai la capacité de diriger les populations de Barut “. Ajoute à son tour, James TONGUS également candidat à l‘élection du comté (Barut).

Les politiciens kényans ont l’avantage d‘être bien payés, et les représentants locaux obtiennent au moins 40 000 dollars par an, soit près de 40 fois la moyenne annuelle. – Des avantages dont
ils risquent ne plus bénéficier ; le président Kenyatta a annoncé que le budget de l’État kényan ne peut plus supporter le train de vie luxueux des hauts fonctionnaires du pays -.

Les Kényans éliront un président, des députés et des représentants locaux le 8 août, avec une décentralisation incitant à une concurrence particulièrement féroce pour les courses locales.

La décentralisation a favorisé l’augmentation des candidats indépendant dans le pays. Ils sont plus de 8 000 contre 300 lors des dernières élections.

Voir plus