Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : l'UPADS conteste les résultats des élections locales

Congo : l'UPADS conteste les résultats des élections locales

Congo

Après sa victoire au premier tour des législatives, le Parti Congolais du Travail (PCT) vient de survoler les élections locales en République du Congo.

La formation du président Denis Sassou Nguesso a obtenu 450 sièges sur 1158 selon les résulats officiels. D’autres partis de la majorité ont aussi obtenu gain de cause lors de cette consultation, de quoi garantir au pouvoir la gestion des principaux conseils départementaux et municipaux du pays.

La joie du PCT et de ses alliés contraste avec la déception de l’UPADS, l’Union panafricaine pour la démocratie sociale, présentée comme la principale formation d’opposition, n’a gagné que 54 sièges lors de ces locales. Une portion congrue qui selon ses dirigeants ne reflète pas la réalité. Le parti aux trois palmiers se dit lésé dans cinq circonscriptions sur les 49 où il avait des listes. Face à ce qu’il considère comme une injustice, le parti annonce qu’il va déposer des recours.

Aux législatives, l’UPADS n’ a obtenu que trois sièges lors du 1er tour et attend peut-être la seconde manche prévue le 30 juillet pour tenter d’améliorer son score. Le parti a des candidats en ballotage dans certaines circonscriptions. Pascal Tsaty Mabiala, le secrétaire général dudit parti élu dès le premier tour à Loudima (sud) est en campagne pour soutenir ses candidats encore en course notamment à Mayoko et Nkayi 1.

Le parti de l’ancien président Pascal Lissouba joue peut-être sa place de première formation d’opposition pendant cette élection. Et pour cause, la percée enregistrée par l’UDH-Yuki de Guy Brice Parfait Kolélas au premier tour de ces législatives.

La formation du candidat arrivé en deuxième position à la présidentielle de mars 2016 a obtenu 7 sièges alors que son président est assuré de conserver son siège à Kinkala (sud) où le vote n’ a pas eu lieu à cause des violences que connaît le département du Pool. Avec 8 députés, ce parti a pris une sérieuse longueur d’avance sur les ‘‘trois palmiers de Tsaty Mabiala concernant la représentativité à l’Assemblée nationale.

Voir plus