Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

La CAF fait sa révolution

La CAF fait sa révolution

Maroc

Une Coupe d’Afrique à 24 équipes organisée en été, c’est l’une des réformes du football africain envisagé par la Confédération africaine de football (CAF) réunie au Maroc depuis mardi.

La Confédération africaine de football (CAF) à l’heure des grandes mutations. Quatre mois après l‘élection surprise du Malgache Ahmad Ahmad, l’instance du football continental s’engage dans le virage de la révolution. Réforme de la Coupe d’Afrique des Nations, nouvelle méthode de gestion, partenariats internationaux etc., l’avenir du football africain se discute depuis mardi au Maroc.

Réunis à Rabat dans le cadre d’un symposium sur le football africain, les dirigeants du football continental vont tenter de dresser les contours d’une nouvelle CAF. « La CAF, notre CAF, votre CAF a un besoin urgent de vitalité, de nouvelles règles de travail, de mise en place de nouvelles procédures pour se régénérer, pour se donner de nouvelles ambitions, pour bannir les pratiques de clientélisme et de l’amateurisme. », plaide le président de l’instance Ahmad Ahmad.

La CAF a un besoin urgent de vitalité, de nouvelles règles de travail, de mise en place de nouvelles procédures pour se régénérer, pour se donner de nouvelles ambitions, pour bannir les pratiques de clientélisme et de l’amateurisme.

Une position largement partagée par les acteurs du football continental et qui a le soutien du président de la Fédération internationale de football (FIFA), présent à l’ouverture de la rencontre qui prend fin ce mercredi dans la capitale marocaine. « Aujourd’hui, 35 ans après, on est toujours là, et on dit toujours : ‘‘oui le futur, c’est l’Afrique’‘. Mais il faut que ce futur deviennent présent. Il faut qu’on passe des rêves aux actions, et c’est pour cette raison que je suis heureux d’être ici », déclare Gianni Infantino.

Une CAN à 24 équipes en été

Pour les dirigeants du football continental, l’avenir du football africain passe par une nouvelle vision portée d‘énormes changements, notamment celui de la formule de la Coupe d’Afrique des Nations. Le groupe de travail autour de la question propose une CAN à 24 équipes en lieu et place des 16 qui disputent actuellement cette compétition bisannuelle. Et les acteurs plaident en faveur de son organisation pendant l’intersaison, comme l’Euro, pour éviter des conflits entre les joueurs et leurs clubs qui subissent le poids de leur absence pendant le tournoi organisé en début d’année, c’est-à-dire en pleine saison.

Ces changements majeurs en vue constitueraient une rupture totale avec la vision de l’ancien président de la CAF, Issa Ayatou. Ce dernier avait toujours refusé de déplacer la CAN en juin, pour des raisons climatiques. Pour justifier sa position, l’ancien patron du football africain avait, en effet, avancé la thèse selon laquelle à cette saison, il fait trop chaud en Afrique du nord, trop humide en Afrique centrale et trop froid dans le sud.

Sauf retournement de situation, ces propositions devraient être validées à l’issue de la réunion du comité exécutif de la CAF le 20 juillet, avant d‘être présentées le lendemain à l’assemblée générale extraordinaire de l’instance.

Voir plus