Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

LONDRES : Le "Pop art" s'invite à une exposition

LONDRES : Le "Pop art" s'invite à une exposition

Royaume-Uni

L‘âme d’une nation, l’art à l‘époque du pouvoir noir, c’est le thème d’une exposition d‘œuvres artistiques sur les luttes raciales américaines.

Ouverte à Londres, la Tate Modern accueille un nouveau spectacle explorant de façon artistique le militantisme des noirs pendant deux décennies, de 1963 à 1983.

Cette exposition analyse également le rôle de la création artistique lors de certains événements les plus dramatiques dont le débat souvent violent de la race noire aux États-Unis d’Amérique, montrant un pays déchiré par les revendications sur les droits civiques.

L’exposition de 168 pièces met en évidence les différents mouvements sociaux de lutte pour la fin de la discrimination raciale. Elle dévoile par ailleurs, les différents vêtements portés à l‘époque par les noirs américains. Cette période retrace en quelque sorte le parcours de la recherche de l’identité noire

Ces Robes et costumes conçus et réalisés pour les femmes sont l’oeuvre de Jae Jarrell, designer de mode. Des habits qui ramènent aux années de gloire du Pop art.

“J’ai le costume de tweed, la pièce que j’appelle un costume révolutionnaire. C’est un tweed classique avec une jupe qui facilite le mouvement de la marche. J’ai des manches à cloche dont l’accent a le même type de silhouette que la Jupe et cela facilite les mouvement et nous avons offert cette combinaison de tweed avec un bandolero dans les couleurs Kool-Aid” Jae Jarrell,  Artiste

Peintres, sculpteurs et photographes se sont joints à l’idée du Pop art. Comme exemple, on peut citer l’oeuvre d’Andy Warhol, avec ce portrait de la légende de la boxe, Muhammad Ali, qui met en lumière sa lutte contre le racisme et l’intolérance religieuse.

Un certain nombre d’artistes étaient très actifs politiquement, certainement les artistes derrière moi, AfroCobra était profondément engagé à veiller à ce que les communautés afro-américaines dans lesquelles ils vivaient et travaillaient aient eu accès à l’art et c‘était primordialch they lived and worked had access to the art and that was paramount to them” Zoe Whitely, Artiste.

Les autres œuvres présentées à la galerie ne sont pas toutes célèbres mais ont joué leurs partitions dans la refonte de l’identité culturelle américaine. L’une d’entre elles, est le rideau de barbelés de Melvin Edwards, qui rappelle l’esclavage, la douleur infligée aux combattants de la lutte pour la liberté des noirs américains.

“Pour moi, tout ce que je fais est toujours africain. Je ne m’engage pas dans d’ autres types de notions… L’Afrique comme lieu a contribué à l’histoire du monde depuis des centaines de milliers d’années” Melvin Edwards, Artiste.

Cette exposition, a attiré de nombreux artistes à travers le monde et se déroulera jusqu’au 22 octobre prochain.

Voir plus