Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Côte d'Ivoire : crise salariale au sein du journal « Fraternité matin »

Côte d'Ivoire : crise salariale au sein du journal « Fraternité matin »

Côte d'Ivoire

Le courroux des agents du journal ivoirien « Fraternité matin » est en ce moment au plus haut niveau. Ils n’ont pas, en effet, perçu leur salaire du mois de juin. D’autres agents n’auraient pas reçu de salaire depuis trois mois.

Certains employés soutiennent que ce retard de paiement est dû à la mauvaise gestion de la direction. Pour se faire entendre, ils ont adressé une lettre ouverte au président ivoirien Alassane Ouattara.

Dans celle-ci dont le site d’information Koaci.com a reçu copie, les employés fustigent la gestion du Directeur général, Venance Konan et de son adjoint, Saganogo Lamine, dont l’arrivée avait suscité au départ une lueur d’espoir chez les agents du groupe.

« Nous demandons au Président de la république de se pencher sur la situation qui prévaut en ce moment au sein du Groupe Fraternité matin. Aujourd’hui, l’entreprise est en faillite. Les salaires sont payés difficilement. Certains employés ont 2 voire 3 mois d’arriérés de salaire. Tout le monde avait cru que la gestion calamiteuse du Directeur général Venance Konan allait prendre fin avec l’arrivée du Directeur général adjoint, Saganogo Lamine », grondent les employés dans leur lettre.

Au-delà des salaires impayés, les agents ont fermement critiqué le ‘‘népotisme’‘ qui prend de l’ampleur dans l’entreprise. Il est reproché aux deux directeurs de recruter leurs « proches, frères, cousins et amis », pis, ceux-ci seraient chèrement payés, à en croire les agents en colère.

Atteints, selon la lettre des employés de mutisme, les syndicats ne semblent pas être d’avis avec les agents. Aucune action n’a été menée pour contraindre la direction à respecter le paiement des salaires.

« Les syndicats ne parlent plus, tous sont désormais inféodés au DG et au DGA. Même les syndicats des journalistes observent également un mutisme », souligne la lettre.

Reconnu comme l’une des meilleures entreprises de presse de Côte d’Ivoire, le groupe “Fraternité matin” existe depuis 50 ans.

Voir plus