Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : planning familial pour les femmes déplacées de Boko Haram.

Nigeria : planning familial pour les femmes déplacées de Boko Haram.

Nigéria

Protéger les femmes des grossesses non désirées dans les camps de déplacés de Maiduguri où les viols sont fréquents.

C’est le but de la campagne d’administration de la pilule de contraception lancée par le Comité international du secours (IRC) dans le camp de Bakassi qui accueille 21.293 déplacés de Boko Haram, venus des quatre coins de l‘État de Borno.

“Elles ont besoin du planning familial pour planifier leurs vies, pour organiser et savoir quelles sont les étapes à suivre. La plupart du temps, cela aide aussi les jeunes filles qui ont des grossesses non désirées” , Rachel Sunday Okoye, sage-femme de l’IRC.

C'est une bonne chose pour moi

Comme de centaines d’autres jeunes femmes du camp, Talatu suit le programme du planning familial depuis le début, mais, sans dire un mot à son conjoint.

“Mon mari ne sait pas que je viens au planning familial mais même s’il le savait, il ne va pas me frapper, il ne va pas m’exiler, il n’a pas le choix. C’est une bonne chose pour moi et c’est pour ça que je viens”, a-t-elle dit.

Plus de 1.000 femmes suivent le programme de contraception depuis janvier, selon l’IRC.

Les bénéficiaires ont le choix entre un contraceptif oral, un implant sous la peau ou une injection hormonale, dont l’effet dure jusqu‘à trois mois.

Voir plus