Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : les femmes et les jeunes à l'honneur lors des législatives et des locales

Congo : les femmes et les jeunes à l'honneur lors des législatives et des locales

Congo

La campagne électorale en vue des élections législatives et locales bat son plein en République du Congo. Le scrutin est boycotté par trois plateformes de l’opposition dont le FROCAD, opposé à la modification de la Constitution et la Composante Jean-Marie Michel Mokoko, du nom de l’ancien candidat à la dernière présidentielle, emprisonné depuis plus d’un an.

Des absences qui pourraient profiter à de nouveaux acteurs de la scène politique alors qu’au moins 30 % des députés et des élus locaux doivent désormais être des jeunes et des femmes.

« Le parti a respecté le quota prévu, donc les 30 %, constate Inès Nefer ingani, une des candidates du Parti congolais du Travail, au pouvoir. Et, ce qui est important ce n’est pas le fait d’être investi, mais de gagner. Le parti ne peut rien faire si les femmes se résignent et ne sont pas engagées et déterminées à gagner. Ce qui est sûr, c’est que, une fois au parlement nous nous attèlerons à faire ce que notre parti nous demande de faire ; donc voter les lois en faveur de la majorité »

Maintenant, il faut que les jeunes s’expriment et prennent part à la construction de notre pays.

« Si vous regardez un peu ce qui se passe dans le monde, vous allez remarquer qu’il y a un mouvement qui fait que les jeunes s’impliquent de plus en plus dans la réalité sociétale, souligne pour sa part Patric Honoré Gnalabeka-Moï, un candidat indépendant. Ça veut dire qu’ils s’impliquent dans la politique de leurs pays, où il est nécessaire qu’il y ait une place pour les jeunes et qu’on entende leur voix qui est longtemps restée en plomb. Maintenant, il faut que les jeunes s’expriment et prennent part à la construction de notre pays. »

Quelque 2 millions d‘électeurs sont attendus aux urnes le 16 juillet prochain pour choisir parmi les 1400 candidats à cette double consultation.

La campagne électorale qui doit se refermer 48 heures avant le scrutin se déroule sans heurt, affirme le correspondant d’Africanews à Brazzaville.

Voir plus